Guy Creuzet de Richerand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richerand.

Guy Creuzet de Richerand est un ingénieur militaire français, né le 15 juillet 1652 à Chaulgnes et mort le 29 octobre 1704[1].

Ayant obtenu son diplôme d’ingénieur en 1672[1], il est capitaine en 1677[1], puis ingénieur en chef de la place de Sarrelouis de 1683 à 1692[1].

Il est nommé directeur des fortifications du Dauphiné en 1690[1].

Il dirige le renforcement des fortifications décidé à la suite de l'invasion savoyarde de 1692, à Saint-Vincent-les-Forts, Seyne et Colmars.

À Saint-Vincent, il construit le fort Saint-Vincent ou fort Joubert et la tour surveillant la crête[2]. À Seyne, il est l’auteur de la citadelle[3]. À Colmars, il construit les forts de France et de Savoie[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Henri Ribière, « Saint-Vincent-les-Forts », in Amis des forts Vauban de Colmars et Association Vauban, Vauban et ses successeurs dans les Alpes de Haute-Provence, Association Vauban, Paris, 1992, p 75-78
  • Guy Silve, « Seyne-les-Alpes et sa citadelle », in Amis des forts Vauban de Colmars et Association Vauban, Vauban et ses successeurs dans les Alpes de Haute-Provence, Association Vauban, Paris, 1992, p 81-85
  • Henri Ribière, « Saint-Vincent-les-Forts », in Amis des forts Vauban de Colmars et Association Vauban, Vauban et ses successeurs dans les Alpes de Haute-Provence, Association Vauban, Paris, 1992, p 89-96

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Saarländische Biografien, notice biographique, consultée le 16 juillet 2009
  2. Henri Ribière, p 75
  3. Guy Silve, p 82-83
  4. Henri Ribière, p 90-94