Guy Coq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coq (homonymie).

Guy Coq, né en 1936, est agrégé de philosophie, membre de la rédaction de la revue Esprit et cofondateur de la Fondation du 2 mars. C'est l'un des spécialistes français de la philosophie de l'éducation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy Coq est né en 1936 dans une famille ouvrière. Il intègre l'école normale d'instituteur et obtient ensuite l'agrégation de philosophie[1].

Spécialiste de la philosophie de l'éducation, il a donné des cours à l'IUFM de Versailles, ainsi qu'à celui de Poitiers. Il est membre du comité de rédaction de la revue Esprit, membre de l’Observatoire Foi et Culture[2].

Il est président d'honneur de l’association des amis d’Emmanuel Mounier, après en avoir été président pendant quinze ans[3] et cofondateur de la Fondation du 2 mars[4].

Le philosophe[modifier | modifier le code]

Il est auteur entre autres de Démocratie, religion, éducation (1993). Partisan de la laïcité, il entend montrer qu'elle n'est en rien incompatible avec l'éducation religieuse à l'école, du moment qu'elle laisse une place pleine et entière à la liberté de choix. Cela suppose une entrée philosophique dans l'étude de la religion. Chaque religion serait une réponse particulière à des questions existentielles qu'il suppose universelles.

Au sein de l'Institut français de l'éducation, Guy Coq s'est investi dans une réflexion de style philosophique sur les relations entre école et société, notamment un approfondissement de la laïcité en relation avec la question : qu'est-ce qui fait l'unité de la société ?[5].

Historiquement, Guy Coq a joué un rôle considérable dans le débat sur la laïcité ; il est l'un des concepteurs de la notion de laïcité ouverte, puis positive (ouverte au religieux, qu'il surnomme le symbolique), ce qui a conduit l'éducation nationale à insuffler de la spiritualité dans l'école, du moins avant le tournant de la loi Stasi sur les signes ostensibles et le rapport Obin sur la mise en danger de la laïcité scolaire.

Publications[modifier | modifier le code]

Tribunes et articles[modifier | modifier le code]

Guy Coq publie régulièrement dans plusieurs journaux, dont le quotidien Libération[6], le magazine Marianne[7], le quotidien Le Figaro[8], le quotidien Le Monde[9], le quotidien Ouest France[10] ou encore la revue du PCF[11].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Démocratie, religion, éducation, Mame , 1993, 303 p.
  • Que m'est-il donc arrivé ? un trajet vers la foi, Ed. du Seuil, 1993, 183 p.
  • Avec Karin Heller, La religion à l'école, Institut supérieur de pédagogie, Paris, 1995, 120 p.
  • Laïcité et République, le Félin-Kiron, Paris, 2003², (Éd. du Félin , 1995), 334 p.
  • Éloge de la culture scolaire, éditions Le Félin, 2003, 200 p. (ISBN 2866455118)
  • La laïcité, principe universel, le Félin-Kiron, Paris, 2005, 302 p.
  • Dix propositions pour une école juste, Desclée de Brouwer , 2007, 148 p.
  • Mounier / l'engagement politique, Éd. Michalon , Paris, 2008, 121 p.
  • Inscription chrétienne dans une société sécularisée, Parole et silence, 2009, 213 p.
  • sous la dir. de Éric Favey & Guy Coq, Pour un enseignement laïque de la morale, Éd. Privat, Toulouse, 2014, 221 p.

liens externes[modifier | modifier le code]

Fichier d'autorité international virtuel [1] BNF [2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Guy Coq », sur le site du quotidien La Croix, (consulté le 8 décembre 2017).
  2. « Guy Coq », sur le site de la maison d'édition Parole et Silence (consulté le 8 décembre 2017).
  3. « Guy Coq », sur le site d'informations Aleteia (consulté le 8 décembre 2017).
  4. « Que reste-t-il aujourd’hui de Vatican II ? », sur le site du quotidien L'Humanité, (consulté le 8 décembre 2017).
  5. « Guy Coq », sur le site de l'Institut français de l'éducation (consulté le 8 décembre 2017).
  6. « Publications de Guy Coq », sur le site du quotidien Libération (consulté le 8 décembre 2017).
  7. « Publications de Guy Coq », sur le site du magazine Marianne (consulté le 8 décembre 2017).
  8. « Lettre à un ami catholique », sur le site du quotidien Le Figaro, (consulté le 8 décembre 2017).
  9. « Cent ans de laïcité, ça se fête, par Guy Coq », sur le site du quotidien Le Monde, (consulté le 8 décembre 2017).
  10. « Point de vue. École : l’espoir d’une politique en rupture ? », sur le site du quotidien Ouest France, (consulté le 8 décembre 2017).
  11. « La laïcité comme liberté », sur le site de la revue d'action politique du PCF, (consulté le 8 décembre 2017).