Guy-Marc Hinant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guy-Marc Hinant est un auteur, éditeur et cinéaste belge né à Charleroi, Hainaut.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il dirige le label indépendant Sub Rosa spécialisé en musique électronique et expérimentale dont il est le créateur. Il y édite la série An Anthology of Noise and Electronic Music. Il a écrit plusieurs fragments narratifs et notes sur l'esthétique pour les Éditions de l'Heure, diverses revues internationales telles que Leonardo Music Journal (SF), Luna-Park surtout (édité par Marc Dachy à Paris), la revue Pylône (Bruxelles) et pour la revue Lapin (L'Association, Paris). Par ailleurs, il donne des conférences sur l'émergence du bruit dans la musique occidentale - preuves à l'appui. Compagnon de l'auteur de bandes dessinées Dominique Goblet, il apparaît dans ses albums sous le nom de « GM » [1]. Au début des années 1980, il était membre du groupe Pseudo Code avec Alain Neffe et Xavier Ess. En 2001, il fonde OME - L'Observatoire - avec Dominique Lohlé, ensemble ils réalisent une série de documentaires sur l'art de l'écoute et le bruit.

Films[modifier | modifier le code]

  • The Garden is full of Metal, 1996
  • Éléments d'un Merzbau oublié, 1999
  • Le plaisir du regret - Un portrait de Léo Kupper, avec Dominique Lohlé, 2003
  • Hommage au Sauvage - Un portrait d'Henri Pousseur, avec Dominique Lohlé, 2005
  • Ghost machinery avec Carl Michael von Hausswolff & Dominique Goblet, installation, 2006
  • Luc Ferrari face à sa tautologie - deux jours avant la fin avec Dominique Lohlé, 2007
  • I never promised you a rose garden - a portrait of David Toop through his records collection avec Dominique Lohlé, 2007
  • Fuck You : Zbigniew Karkowski et la noise en Chine avec Dominique Lohlé, 2008
  • Ecce Homo, un portrait de Célestin Deliège avec Dominique Lohlé, 2011
  • Whisky Time, a portrait of Charlemagne Palestine avec Dominique Lohlé, 2013
  • Ghost of Silence - Tom Pauwels plays Fausto Romitelli avec Dominique Lohlé, 2014
  • Birobidjan, le nid est tombé dans les flammes, 2015 (CPHDOX, IDFA)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe Ayad, « Sa planche à dessein » (photographie : Marc Melki), Libération, nº 8261, 28 novembre 2007, p. 28.

Liens externes[modifier | modifier le code]