Gustave Worms

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gustave Worms
Image dans Infobox.
Fonction
Sociétaire de la Comédie-Française
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Acteur, professeur d'art dramatiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant

Gustave Worms, né Gustave-Hippolyte Worms le [1] à Paris et mort le [2] à Paris 16e[3], est un acteur français, sociétaire de la Comédie-Française.

Biographie[modifier | modifier le code]

La première profession de Worms est celle de typographe[4]. À la sortie du Conservatoire de Paris il obtient un premier accessit de tragédie. Il est engagé à la Comédie française et débute (1858) dans le rôle de Valère dans Tartuffe. Il joue ensuite régulièrement mais démissionne de la Comédie française en 1864. Il part, pour dix ans, au Théâtre Michel de Saint-Pétersbourg.

En 1874 il revient au Gymnase de Paris dans la Dame aux camélias. Il retourne à la Comédie Française en 1877, dont il devient sociétaire en 1878. Il devient professeur au conservatoire.

Les acteurs Marguerite Moreno, Édouard de Max et Lugné-Poe ont été ses élèves au Conservatoire[5].

Gustave Worms et son épouse Blanche Barretta sont les parents de Jean Worms.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Carrière à la Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Entrée en 1858
Nommé 303e sociétaire en 1878
Départ en 1900

Hors Comédie française[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Article et photo sur Bnf.fr
  2. Obsèques de Gustave Worms au cimetière de Passy « L'Aurore » 22 novembre 1910
  3. Acte de décès n° 1618 (vue 5/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 16e arrondissement, registre des décès de 1910.
  4. Jules Martin, Nos artistes : portraits et biographies ; suivis d'une notice sur les droits d'auteurs, l'Opéra, la Comédie-Française, les Associations artistiques, etc, Paris, Librairie de l'"Annuaire universel", , 425 p. (Consultable sur Gallica ark:/12148/bpt6k205119t), p. 376
  5. Marguerite Moreno , Souvenirs de ma vie, préface de Colette, introduction de Robert Kemp, Éditions de Flore, 1948. Réédité par les Éditions Phébus, 2002, p. 42

Lien externe[modifier | modifier le code]