Gustave Toudouze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toudouze.
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gustave Toudouze
Description de cette image, également commentée ci-après

Gustave Toudouze vers 1880
(Bibliothèque nationale de France)

Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 57 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Madame Lamballe (1880)
  • Péri en mer ! (1890)

Gustave Toudouze (né le à Paris, mort le dans la même ville), est un romancier, auteur dramatique et journaliste français. Il est le père de l'écrivain Georges-Gustave Toudouze.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gustave Toudouze est le fils aîné de l'architecte et graveur Gabriel Toudouze, auteur d'une série d'eaux-fortes et d'une belle œuvre dessinée, conservée à la Bibliothèque nationale. Sa mère, Anaïs Colin, artiste peintre, était la fille d'Alexandre Colin, élève de Girodet-Trioson et descendant de Simon Challe, le statuaire du XVIIIe siècle.

Après des études au collège Sainte-Barbe de 1855 à 1869, il devint un familier des dimanches de Gustave Flaubert, qui encouragea ses débuts, puis du « grenier » d'Edmond de Goncourt, il fut lié avec Émile Zola, Alphonse Daudet, Alexandre Dumas fils et surtout Guy de Maupassant qui lui dédiera la nouvelle En voyage en 1883.

Pendant la Belle Époque, l'été, Gustave Toudouze fréquente la colonie artistique de Camaret-sur-Mer en Bretagne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1873 : Octave, scènes de la vie parisienne au XIXe siècle, Édition H. Ladrech, Paris, 228 p.
  • 1875 : La Sirène. Souvenir de Capri, Paris, E. Dentu, 95 p. (lire en ligne)
  • 1877 : Le Cécube de l'An 79, Paris
  • 1877 : Le Coffret de Salomé : nouvelle vénitienne, Paris, E. Dentu, 183 p. (lire en ligne)
  • 1878 : La Coupe d'Hercule : papyrus pompéien, Paris, E. Dentu, 168 p. (lire en ligne)
  • 1880 : Madame Lambelle, Paris, E. Dentu, 372 p. (lire en ligne) (couronné par l'Académie française)
  • 1883 : La Séductrice : roman parisien, Paris, Victor Havard, 339 p. (lire en ligne)
  • 1883 : Albert Wolff : histoire d'un chroniqueur parisien, Paris, Victor Havard, 368 p. (lire en ligne)
  • 1884 : Le Père Froisset, V. Havard, Paris
  • 1887 : Le Pompon vert (ill. G. Jeanniot), Paris, Boivin et Cie, 243 p. (lire en ligne)
  • 1888 : Un Voyage de noces, Paris, Librairie des bibliophiles, 36 p. (lire en ligne)
  • 1890 : Péri en mer !, V. Havard, Paris, 327 p. (couronné par l'Académie française)
  • 1891 : L'Île aux mystères, Paris, Lecène, Oudin et Cie, coll. « Nouvelle bibliothèque illustrée de vulgarisation », 318 p. (lire en ligne)
  • 1892 : L'Idylle, Ma douce, V. Havard, Paris
  • 1892 : Le Vertige de l'inconnu, V. Havard
  • 1893 : Tendresse de mère, V. Havard, Paris
  • 1893 : Le Reboutou, V. Havard, Paris, 378 p.
  • 1894 : La Superstition et la Foi. Un apôtre, V. Havard
  • 1895 : L'Orgueil du Nom, V. Havard, Paris
  • 1895 : Enfant perdu (1814), Hachette, Paris, 342 p.
  • 1896 : La Vengeance des Peaux de Bique (1793) (ill. Julien Le Blant), Paris, Hachette, 313 p. (lire en ligne)
  • 1898 : Le bateau des sorcières (ill. Vulliemin), Tours, Mame et fils, 323 p. (lire en ligne)
  • 1898 : Le démon des sables (1798) (ill. A. Paris), Paris, Hachette, 312 p. (lire en ligne)
  • 1900 : Le Mystère de la chauve-souris (ill. A. Paris), Paris, Hachette, 315 p. (lire en ligne)
  • 1902 : Le Miroir tragique, Paris : P. Ollendorff, 369 p.
  • 1904 : La gondole fantôme (1797) (ill. Vogel), Paris, Hachette, 312 p. (lire en ligne)
  • 1904 : Le Roy soleil (ill. Maurice Leloir), Paris, Boivin & Cie,‎ (réimpr. 1908, 1917, 1931) (1re éd. 1904), 92 p., 37,2 × 30,3 cm Relié pleine percaline bleue, premier plat estampé d'un décor polychrome représentant le Roy soleil, titre estampé doré en long au dos (lire en ligne)
  • 1906 : Reine en sabots (1813), Paris, Hachette (réimpr. 1906), 322 p. (lire en ligne)
  • 1909 : La Sorcière du Vésuve (1808)
    En collaboration avec Georges-Gustave Toudouze, collection « Nouvelle collection pour la jeunesse », illustré de 52 gravures par Éd. Zier, Éd. Hachette, Paris, 275 p., roman pour la jeunesse
  • 1925 : Les chiennes des ténèbres, Paris, Albin Michel (réimpr. 1925), 102 p. (lire en ligne)
  • 1927 : Le Reboutou, Paris, Hachette, coll. « Bibliothèque bleue » (réimpr. 1927), 256 p. (lire en ligne)

Hommages[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]