Gustave Planchon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

François Gustave Planchon, né le à Ganges (Hérault) , décédé le à Montpellier (Hérault), est un pharmacien et entomologiste français. Après un doctorat de médecine en 1859, il était nommé agrégé à la Faculté de médecine de Montpellier et professeur de Botanique à la Faculté des Sciences de Lausanne, où il enseigna de 1860 à 1862. Tout en poursuivant ses recherches, il continua ses études jusqu'au grade de docteur ès sciences et au diplôme de pharmacien qu'il obtint l'un et l'autre en 1864 et, la même année, il était institué agrégé à l'École supérieure de pharmacie de Montpellier. Il obtient en 1872 la chaire d'histoire naturelle des médicaments à l'École supérieure de pharmacie de Paris. En 1886, il était nommé directeur de l'École supérieure de pharmacie de Paris pour trois ans, par ratification du choix de ses collègues. Il exerça ses fonctions jusqu'à sa mort, c'est-à-dire pendant près de quatorze ans.

Ses travaux[modifier | modifier le code]

G. Planchon est surtout connu pour ses recherches sur la structure anatomique des drogues végétales (ou animales dans le cas des cochenilles). Assez difficile à classer ; ses travaux furent consacrés à la pharmacologie et à divers domaines des sciences naturelles et à l'ensemble de ses sous-ensembles, en particulier à la physiologie végétale, à la phytopaléontologie, à la géographie botanique (géobotanique) et à l'entomologie. En précurseur, il fit bénéficier la matière médicale de la détermination des drogues par leurs caractères morphologiques extérieurs en les étudiant à l'aide du microscope, ce qui lui permit de rectifier des identifications erronées (Kermes vermilio vs Kermes ilicis), ou de déterminer avec beaucoup plus de précision la véritable origine botanique de différentes drogues.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Publication des 6° et 7° éditions révisées de l' «Histoire naturelle des drogues simples» de G. Guibourt.
  • Études des tufs calcaires de Montpellier au point de vue géologique et paléontologique. Suivi de Des modifications de la flore de Montpellier depuis le XVIe siècle jusqu'à nos jours, Paris, F. Savy, (lire en ligne)
  • Traité pratique de la détermination des drogues simples 1875-76.
  • Les drogues simples d'origine végétale 1895-96 (en collaboration avec E. Collin).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]