Gustave Keller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gustave Keller
Gustave Keller-Grand Séminaire de Strasbourg.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Mgr Gustave Keller, né à Strasbourg le 25 avril 1838 et mort dans la même ville le 6 octobre 1910, est un chanoine, historien et illustrateur alsacien.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'une des pièces de mobilier peintes par Mgr Keller et léguées au Grand Séminaire de Strasbourg.

Ordonné prêtre en 1862, nommé chanoine archiprêtre en 1891, il devient en 1903 supérieur du Grand Séminaire de Strasbourg et protonotaire apostolique, ce qui lui vaut le titre de Monseigneur[1].

Érudit, il s'engage notamment dans la collecte de documents pour la reconstitution[2] de l'emblématique manuscrit de l’Hortus deliciarum de Herrade de Landsberg, détruit en 1870[3].

Également doté d'aptitudes artistiques, il en avait réalisé des calques qui permettent, avec ceux du chanoine Straub, de reconstituer 113 planches de miniatures qui enluminaient le manuscrit[4]. À la mort de Straub en 1891, il prend la relève et achève la publication[2].

Le Séminaire conserve également un certain nombre de ses créations personnelles, dessins de vitraux, esquisses de mitres ou d'autels, ainsi qu'un ensemble de meubles décorés par lui dans le style néogothique alors en vogue[5].

Gustave Keller fut le président de la Société pour la conservation des monuments historiques d'Alsace (SCMHA) et celui de la Société des Amis de la Cathédrale[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cahiers alsaciens d'archéologie, d'art et d'histoire, volume 48, 2005, p. 59
  2. a et b Hortus deliciarum : reproduction héliographique d'une série de miniatures, calquées sur l'original de ce manuscrit du douzième siècle / par Herrade de Landsberg ; publié aux frais de la Société pour la conservation des monuments historiques d'Alsace ; texte explicatif commencé par le chanoine A.Straub, 1891 et achevé par le chanoine G. Keller, Strasbourg, 1879-1899
  3. a et b Les présidents de l'association depuis 1855 [1]
  4. Agnès Guglielmi, Les miniatures de l'Hortus deliciarum (vers 1175-1185) : étude des copies et des reconstitutions d'un manuscrit disparu, mémoire de recherche, Université de Strasbourg, 2016 [2]
  5. Louis Schlaefli, Bibliothèque du Grand Séminaire de Strasbourg. Inventaire des dessins, octobre-décembre 2000, p. 3, [lire en ligne]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]