Gustave Fischweiler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gustave Fischweiler
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Gustave Fischweiler, né à Saint-Servais (Namur) le et décédé en 1990, est un sculpteur, médailleur et artiste peintre belge.

Il s'est fait principalement connaître par sa production de médailleur. Il pratiqua également la peinture sur chevalet.

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir reçu une première formation à l'Académie de Namur sous Désiré Hubin et Henry Bodart, à la suite de l'installation de ses parents à Schaerbeek en 1929, il s'inscrivit à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles où il suivit les cours d'Égide Rombaux de Victor Rousseau et Privat-Livemont.

En 1937, il reçut le prix triennal de sculpture de l'Académie des beaux-arts de Bruxelles.

Œuvre dans l'espace public[modifier | modifier le code]

Stèle Jacques Georgin par Gustave Fischweiler, avenue Huart Hamoir à Schaerbeek.
  • Médaillon en bronze, placé le sur le monument à la mémoire des victimes de la Première Guerre mondiale, au Rond-point du Souverain à Auderghem (Bruxelles) avec les effigies d’Albert Ier et de Léopold III, chefs d'armée en 1914-1918 et en 1940.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Toussaint, « Gustave Fischweiler, médailleur », dans : Revue belge de numismatique et de sigillographie, Bruxelles, 1986, p. 107 à 147, suivi de planches.
  • Jan Lippens et André Van Keymeulen, La médaille en Belgique de 1951 à 1976 (catalogue), Bruxelles : Bibliothèque Royale Albert Ier, 1980, p. 682.

Liens externes[modifier | modifier le code]