Gustave Douchy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Douchy.
Gustave Douchy à côté de son Potez en 1921

Gustav Douchy, né le à Bondy et mort le (à 50 ans) à Madagascar, est un as de l'aviation français de la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle il remporte neuf victoires aériennes homologuées.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Gustav Douchy débute son service militaire le . Il est affecté à l'aviation, et passe par différentes unités avant d'être stationné à Nancy, en tant que mécanicien sur des avions, le . Le , il débute une formation de pilote à Avord. Le , il est promu au grade de caporal. Le , il est affecté à l'Escadrille 38. Le 12 novembre 1915, il reçoit le brevet de pilote militaire n°2514. Il est promu au grade de sergent le [1].

Douchy remporte sa première victoire aérienne le , sur un biplan de reconnaissance allemand, suivie d'une autre victoire sur un Albatros le 23 août. Ces deux victoires lui vaudront de recevoir la Médaille militaire, le 24 septembre de la même année. Le , il est à nouveau promu, au grade d'adjudant[2].

Douchy devra attendre le , pour remporter une nouvelle victoire, en abattant un biplan Albatros près de Navarin. Il continue à remporter des victoires jusqu'à son huitièrme succès qui a lieu le . Il est décoré de la Légion d'honneur le [2].

Le , Douchy remporte sa neuvième et dernière victoire homologuée. Vingt jours plus tard, il est soustrait aux combats et nommé en tant que pilote d'essai[2]. En plus de la Légion d'honneur et de la Médaille militaire, Douchy termine la Grande Guerre avec la Croix de guerre avec sept palmes et une étoile de vermeil, et sept citations à l'ordre de l'armée britannique.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Le 23 août 1925, Douchy est fait Officer de la Légion d'honneur, avant d'être, plus tard, élevé à la dignité de Commandeur[2].

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il sert à nouveau son pays. Le , il est promu au grade de capitaine. Il meurt dans un accident, alors qu'il se trouve à Madagascar, le 29 juillet 1943[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918 Norman L. R. Franks, Frank W. Bailey. Grub Street, 1992. ISBN 0-948817-54-2, 9780948817540.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918, p. 152
  2. a, b, c, d et e (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918, p. 153