Gustave Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cohen.

Gustave Cohen est un historien français, médiéviste, né à Saint-Josse-ten-Noode le 24 décembre 1879 et mort à Paris le 10 juin 1958[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

En octobre 1912, il est nommé professeur au tout nouveau département de français de l'Université d'Amsterdam - mais en 1914, il quitte ses étudiants pour faire la guerre. À partir de la fin de la guerre, Cohen occupe des postes à l'Université de Strasbourg et à la Sorbonne. Il crée le groupe théâtral Les Théophiliens (nommé ainsi après la représentation du Miracle de Théophile de Rutebeuf en mai 1933, salle Louis Liard à la Sorbonne) dont René Clermont a été metteur en scène. C'est également en 1933 qu'il fonde, à Amsterdam, la Maison Descartes. À l'Institut français se trouve un buste pour honorer son fondateur. En exil aux États-Unis pendant la seconde Guerre Mondiale, Cohen y fonde, avec l'historien de l'art Henri Focillon l'École libre des hautes études (New York) et il anime les entretiens de Pontigny à Mount Holyoke College. D'origine juive, il se convertit au catholicisme à 64 ans.

Les papiers et lettres de Gustave Cohen sont conservés aux Archives nationales sous la cote 59AP[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Histoire de la mise en scène dans le théâtre religieux français du Moyen Âge, H. Champion, 1906
  • Rabelais et le théâtre, Champion, 1911
  • Mystères et moralités du manuscrit 617 de Chantilly, Champion, 1920
  • Écrivains français en Hollande dans la première moitié du XVIIe siècle, Champion, 1921
  • Ronsard, sa vie et son œuvre, Boivin, 1924
  • Le Théâtre en France au Moyen Âge, Rieder, 1928-1931
  • La Comédie latine en France au XIIe siècle, Les Belles Lettres, 1931
  • Un Grand Romancier d'amour et d'aventure du XIIe siècle : Chrétien de Troyes et son œuvre, Boivin, Paris, 1931
  • Le Champfleury de Geoffroy Tory, Charles Bosse, 1932
  • Essai d'explication du Cimetière marin, Gallimard, 1933
  • Le Miracle de Théophile, Delagrave, 1933
  • Le Jeu d'Adam et Ève', Delagrave, 1935
  • Le Jeu de Robin et Marion, Delagrave, 1935
  • Lettres aux Américains, Montréal, Éditions de l'arbre, 1942
  • Anthologie de la littérature française au Moyen Âge, Delagrave, 1946
  • La Grande Clarté du Moyen Âge, New York, Maison française d'édition, 1943
  • Ceux que j'ai connus, Montréal, Éditions de l'arbre, 1946
  • Le Théâtre français en Belgique au Moyen Âge, La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1953

Prix[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mélanges offerts à Gustave Cohen, Nizet, 1950, 294 p.
  • Helen Solterer, Medieval Roles for Modern Times: Theater and the Battle for the French Republic, University Park (PA), Pennsylvania Stat University Press, 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]