Gustave Bourdin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourdin.
Gustave Bourdin
Image illustrative de l'article Gustave Bourdin
Caricature de Gustave Bourdin par Nadar

Naissance
Lons-le-Saunier, Drapeau de la France France
Décès (à 49 ans)
Pau
Nationalité française
Médias
Média principal Presse écrite
Presse écrite Gazette des tribunaux,
Almanach pour rire,
Le Figaro
Fonction Secrétaire de rédaction

Gustave Bourdin est un journaliste du XIXe siècle. Il a travaillé à la Gazette des tribunaux et au Figaro. Il est le gendre d'Hippolyte de Villemessant[1], le fondateur du Figaro.

Biographie[modifier | modifier le code]

De ses débuts à la Gazette des tribunaux, Gustave Bourdin gardera un attrait pour le monde judiciaire. En 1855, il propose à Hippolyte de Villemessant une série d'articles sur les avocats qui paraîtront dans la rubrique intitulée Figaro au palais[2] : on y retrouve notamment les portraits de Gustave Gaspard Chaix d'Est-Ange, futur avocat de Charles Baudelaire, et d'Ernest Pinard, le substitut du procureur qui requerra contre le poète. La même année, Gustave Bourdin épouse Léonide de Villemessant, la fille ainée du patron du Figaro.

Les Fleurs du mal, « un hôpital ouvert à toutes les démences de l’esprit »[modifier | modifier le code]

Dans l'édition du 5 juillet 1857 du Figaro, peu de temps après la parution (le 21 juin 1857) des Fleurs du mal de Charles Baudelaire, Gustave Bourdin publie une critique dans laquelle il juge que « ce livre est un hôpital ouvert à toutes les démences de l’esprit, à toutes les putridités du cœur ; encore si c’était pour les guérir, mais elles sont incurables. »[3] Cet article est à l'origine des ennuis judiciaires de Baudelaire, de la censure et condamnation des Fleurs du mal.

Émile Zola[modifier | modifier le code]

En 1866, il présente Émile Zola à Hippolyte de Villemessant qui l'engage aussitôt.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Gustave Bourdin, Voyage autour de Pomaré : reine de Mabille, princesse du Ranelagh, grande-duchesse de la Chaumière, par la grâce de la polka, du cancan et autres cachuchas, Paris, Gustave Havard, , 64 p. (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claire Blandin, Le Figaro : Deux siècles d'histoire, Armand Colin, , 312 p. (ISBN 9782200356033).
  2. Corinne Saminadayar-Perrin, Les discours du journal : rhétorique et médias au XIXe siècle (1836-1885), Publications de Université de Saint-Etienne, , 269 p. (ISBN 9782862724393), p. 44.
  3. André Guyaux, Baudelaire : un demi-siècle de lecture des Fleurs du mal, 1855-1905, Paris, coll. « mémoire de la critique », , 1173 p. (ISBN 9782840504962), p. 160.

Liens externes[modifier | modifier le code]