Gustav Ernst von Stackelberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gustav Ernst von Stackelberg
Gustav Ottonovich Shtakelberg.jpg

Portrait du comte de Stackelberg

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Autres informations
Distinctions
Chevalier de l'ordre de Saint-Alexandre Nevski (d)
Ordre de Saint-Vladimir de 1re classe (d)
Ordre de Saint-Alexandre NevskiVoir et modifier les données sur Wikidata

Le comte Gustav Ernst von Stackelberg (connu en français dans les archives diplomatiques comme comte Gustave-Ernest de Stackelberg), né le 5 juin 1766 à Reval[1] et mort le 18 avril 1850 à Paris, est un diplomate de souche germano-balte au service de l'Empire de Russie dont il était le sujet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Duplessis

Le comte de Stackelberg est le fils du comte Otto Magnus von Stackelberg (1736-1800), ambassadeur, et de son épouse, née Sophie-Gertrude von Fölckersahm.

Il est lieutenant dans l'armée impériale russe pendant la guerre russo-suédoise de 1788-1790, déclarée par Gustave III. Il devient ensuite Kammerjunker à la cour de Catherine II, puis entre dans la diplomatie. Il est envoyé extraordinaire en 1794 auprès du roi de Sardaigne, puis en 1799 en Suisse, en 1802 en république batave, en 1807 en pleines guerres napoléoniennes auprès du roi de Prusse et à partir de 1810, jusqu'en 1818 à Vienne. Il est un des participants du congrès de Vienne, et conseille l'empereur Alexandre pour l'absorption du duché de Varsovie dans le royaume du Congrès.

En 1835, il réside à Paris sous le règne de Louis-Philippe, puis il prend son congé du service diplomatique et élit résidence à Paris, où il devient l'un des protecteurs de Marie Duplessis (la Dame aux camélias) et où il meurt en 1850. Il repose au cimetière Montmartre avec son épouse et sa fille Éléonore. Sa tombe est quelques mètres à droite de la tombe de Charles Fechter (Armand Duval de La Dame aux camélias).

Il avait reçu au terme de sa longue carrière l'ordre de Saint-André, réservé au plus hauts serviteurs de l'Empire de Russie.

Famille[modifier | modifier le code]

Le comte de Stackelberg épouse Caroline-Wilhelmine von Lüdolf, fille de l'ambassadeur de Russie à Londres, mariage dont sont issus :

  • Sophie von Stackelberg (1806-1891), épouse Georg Conrad Wolter von Meyendorff
  • Otto Magnus von Stackelberg (1800-1885), chambellan à la cour, seigneur entre autres du domaine d'Alt Hisenhof
  • Caroline von Stackelberg (1809-1863), épouse Julius von Sass
  • Ernst Johann von Stackelberg (1813-1870), général et ambassadeur
  • Alexandre von Stackelberg (1814-1856), Kammerjunker et diplomate
  • Élisabeth von Stackelberg (1807-1840), épouse le marquis Frédéric Della Rovere
  • Marie von Stackelberg (1818-1840)
  • Hélène von Stackelberg (1820-1843), épouse Joseph von Ugarte
  • Reinhold von Stackelberg (1823-1837)
  • Éléonore von Stackelberg (1827-1909), épouse le baron Théodore Decazes, diplomate
    Sépulture de Gustav-Ernst STACKELBERG - Cimetière Montmartre

Domaines[modifier | modifier le code]

Tous situés dans l'actuelle Estonie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. aujourd'hui Tallinn

articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]