Gustav Ernesaks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gustav Ernesaks
Description de cette image, également commentée ci-après

Statue de Gustav Ernesaks

Naissance
Perila, Estonie
Décès (à 84 ans)
Talinn, Estonie
Années d'activité 1944 - 1993

Gustav Ernesaks, né le à Perila, dans le comté de Harju, et mort le à Tallinn en Estonie, est un compositeur et chef de chœur estonien[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Il a joué un rôle majeur dans la Révolution chantante, qui a mené à l'indépendance de l'Estonie à la fin des années 1980.

Il est l'une des grandes figures du Festival estonien de la Chanson.

L'une de ses chansons, basée sur le poème de Lydia Koidula Mu isamaa on minu arm[note 1], devient un hymne national non officiel pendant l'occupation soviétique ; ironiquement, il est également l'un des auteurs de l'hymne de la République socialiste soviétique d'Estonie utilisé de 1945 à 1990.

Une statue à son effigie est érigée en 2004 sur l'emplacement où se déroule le Festival estonien de la Chanson.

Récompenses et décorations[modifier | modifier le code]

Union soviétique[modifier | modifier le code]

Estonie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (et) Gustav Ernesaks, Kutse, Eesti Raamat, , 230 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ma Patrie est mon amour

Références[modifier | modifier le code]

  1. (et) « Heliloojad ⇒ Gustav Ernesaks », opetaja.edu.ee (consulté en 29 orcobre 2016)
  2. (et) « Teletutvus: Gustav Ernesaks », Eesti Rahvusringhääling (consulté en 29 orcobre 2016)