Gustav Elmen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gustav Valdemar Elmen (né le à Stockholm; † à Englewood (New Jersey)) est un électrotechnicien et métallurgiste américain d'origine suédoise, qui élabora en 1913 un nouvel alliage, le Permalloy (de même que le Mu-métal[1]).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il avait émigré en 1893 aux États-Unis, et obtint sa naturalisation en 1918. Il travailla chez General Electric de 1904 à 1906, puis chez Western Electric de 1906 à 1925 et de 1925 à 1941 pour les Laboratoires Bell. En 1941, il fut chargé de mettre sur pied le laboratoire du magnétisme du Naval Ordnance Laboratory à Washington D.C., unité qu'il dirigea jusqu'en 1956.

Après de nombreux essais, il parvint en 1914 à élaborer un alliage dont la perméabilité magnétique pouvait être augmentée par traitement thermique : le Mu-métal. Avec deux collègues des Laboratoires Bell, Oliver Ellsworth Buckley[2] et Harold D. Arnold, il publia vers 1915 un procédé de fabrication de câbles sous-marins, où le fil de cuivre est entrelacé de brins de Permalloy. Ce nouveau type de câble fut testé en 1923 aux Bermudes, et dès , il était utilisé pour câbler New York à Horta (Açores).

Elmen fut récompensé en 1927 par la Médaille John Scott, et en 1940 par le prix Modern Pioneer[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après « Gustav-Waldemar-Elmen », sur Encyclopaedia Britannica.
  2. D'après « Oliver_Buckley », sur Engineering and Technologuy wiki
  3. D'après « Elmen », sur Nebraska Press Association