Gustav Adolph Hennig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hennig.
Gustav Adolph Hennig
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
LeipzigVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Gustav Adolph (Adolf) Hennig (né le 14 juin 1797 à Dresde, mort le 15 janvier 1869 à Leipzig) est un peintre allemand de l'Histoire, portraitiste, graphiste, aquafortiste et lithographe. Il a été directeur de l'Académie des Beaux-Arts de Leipzig.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gustav Adolph Hennig suit une formation auprès de Christian Leberecht Vogel et dès 1810 à l'académie de dessin, de peinture et d'architecture, qui deviendra l'Académie des Beaux-Arts de Leipzig, auprès de Johann David Schubert und Friedrich Matthäi. En 1814, il travaille comme portratiste à Großenhain, de 1816 à 1821 à Leipzig, en 1820 et 1821 aussi à Halle, Schkeuditz.

Il poursuit ses études - avec une bourse royale, et accompagné du graveur sur cuivre Christian Ernst Stölzel - de 1822 à 1826 et de 1832 à 1833. Il voyage en Italie, surtout à Florence, Naples et Rome. À son retour en 1840, il devient professeur de dessin puis directeur de l'académie de Leipzig. Parmi les œuvres les plus connues de cette époque : Le Christ lavant le Temple et L'expulsion des marchands du Temple.

Hennig a connu un regain d'intérêt quand sa Petite fille en train de lire, exposé au Museum der bildenden Künste de Leipzig, a servi de couverture au catalogue d'une exposition Le musée dans la salle de séjour[1] et à Une histoire de la lecture d'Alberto Manguel en 2005.

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.leipzig-almanach.de/kunst_mehr_als_ein_katalog_das_buch_zum_museum_der_bildenden_kuenste_leipzig_friederike_haupt.html

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :