Gus Viseur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un musicien image illustrant belge
Cet article est une ébauche concernant un musicien belge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viseur (homonymie).

Gustave-Joseph Viseur, dit Gus Viseur, né le à Lessines (province de Hainaut, Belgique) et mort le à Paris, est un accordéoniste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gus Viseur a abordé tous les genres du répertoire musette (valse, tango, paso doble...) et a été l'un des premiers accordéonistes de jazz. Évoluant dans les milieux parisiens dès 1930, il a formé son langage musical aux côtés des guitaristes manouches, a enregistré son premier disque en 1937 et accompagné Édith Piaf en 1940. Il est le seul accordéoniste à avoir été membre du célèbre Hot Club de France dirigé par Charles Delaunay et Hugues Panassié.

Il est le beau-père de Joss Baselli, qui a épousé sa fille Josette Viseur.

Discographie[modifier | modifier le code]

Morceaux les plus représentatifs de son jeu :

  • Flambée montalbanaise
  • Joseph, Joseph
  • Automne
  • Douce joie
  • Josette
  • L'Imprévu (avec Joseph Colombo)
  • Nuit de Paris (avec Tony Murena)
  • Soir de dispute
  • Souvenir de Bruxelles
  • Swing accordéon – 1926-1942, anthologie « Jazz Time » chez EMI, 1989, où 14 plages (sur 26) sont consacrées à Gus Viseur, dont : Wind and String et Swing-valse (avec Pierre « Baro » Ferret) ; Swing 42 et Nuages (de Django Reinhardt), livret de François Billard.
  • La Valse des niglos

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]