Gurla Mandhata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gurla Mandhata
Le Gurla Mandhata au bord du lac Manasarovar.
Le Gurla Mandhata au bord du lac Manasarovar.
Géographie
Altitude 7 694 m
Massif Himalaya
Coordonnées 30° 26′ 18″ nord, 81° 17′ 57″ est
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Région autonome Tibet
Préfecture Ngari
Ascension
Première Mai 1985 par Cirenuoji, Jiabu, Jin Junxi, K. Matsubayashi, Song Zhiyu, K. Suita, Y. Suita, T. Wada
Voie la plus facile Versant ouest

Géolocalisation sur la carte : Région autonome du Tibet

(Voir situation sur carte : Région autonome du Tibet)
Gurla Mandhata

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Gurla Mandhata

Le Gurla Mandhata, ou Naimona'nyi ou Nani (en chinois : 納木那尼峰) est le point culminant du Nalakankar Himal, une chaîne de l'Himalaya. Il est situé dans le xian de Burang de la préfecture de Ngari dans la région autonome du Tibet, à proximité du Nord-Ouest du Népal. Il est le 34e plus haut sommet dans le monde. Il a la particularité d'être très à l'intérieur du plateau Tibétain (la plupart des sommets d'altitude similaire sont à la marge du plateau). Il est situé à proximité du lac Manasarovar et du mont Kailash. Le nom tibétain, Naimona'nyi, est censé provenir de naimo = « phytothérapie », na = « noir », nyi = « dalles entassées », donnant « la montagne aux dalles entassées de la phytothérapie noire ».

Ascensions[modifier | modifier le code]

Premières tentatives[modifier | modifier le code]

En , Thomas George Longstaff, accompagné par deux guides Alexis Brocherel et Henri Brocherel et six porteurs, tente l'ascension du Gurla Mandhata. Ils établissent leur camp de base à Xian de Burang ; cinq camps d'altitude sont successivement mis en place mais, vers 7 000 mètres, ils doivent renoncer mais établissent par la même occasion un record d'altitude pour l'époque[1],[2]. La seconde tentative est menée en 1936 par Herbert Tichy et le Sherpa Kitar mais ils ne dépassent pas 7 200 mètres d'altitude.

Première ascension[modifier | modifier le code]

La première ascension réussie est au crédit d'une expédition sino-japonaise conduite en par Katsutoshi Hirabayashi.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'altitude atteinte par Longstaff est estimée selon les auteurs entre 7 000 m et 7 300 m d'altitude, mais dans tous les cas supérieure à celle atteinte par Matthias Zurbriggen sur l'Aconcagua en 1897
  2. Louis-Marie, Élise et Thomas Blanchard, Explorateurs du Toit du Monde, Carnets de route en Haute-Asie (1850-1950), Édition de La Martinière, 2010, page 43 (ISBN 978-2-7324-4216-7)