Gul-i-bulbul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le style gul-i-bulbul (rose et rossignol) est une expression d'origine persane, utilisée pour désigner un style de décoration caractérisé par des motifs végétaux où sont présents, mais de manière non nécessairement exhaustive, des roses et des rossignols.

Ce style est appliqué principalement sur des reliures, des plumiers, des boites à miroir.Il s'est développé en Iran à partir du XVIIIe siècle, particulièrement sous le règne de Zand et sous la dynatsie des Afsharides. Il s'est prolongé le siècle suivant et est très présent sous la dynastie Qadjar[1] (1781-1925).

Le thème de la rose et du rossignol, qui a une connotation amoureuse, était utilisé dans la poésie persane. Il a inspiré Oscar Wilde dans The Rose and the Nightingale en 1888[2] (paru dans le recueil Le Prince heureux et autres contes).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sophie Makariou, « La Rose et le Rossignol », Grande Galerie - Le Journal du Louvre, no 19,‎ , p. 14
  • (en) « Gol o Bolbol », Encycopædia Iranica (consulté le 13 juillet 2012)
  1. Voir par exemple Rose and nightingale (gul-o-bul-bul) au Metropolitan Museum of Art de New-York ou La Rose et le Rossignol de Lutf-Ali Khan Naqqash Shirazi, au musée du Louvre à Paris, ou bien encore Rose and nightingale au British Museum de Londres.
  2. Source d'inspiration mentionnée également par David Rothenberg (en), Why Birds Sing: A Journey Into the Mystery of Bird Song, Basic Books, 2005, qui écrit : Consider Oscar Wilde’s story “The Nightingale and the Rose”, where he turns that Persian nightingale story upside down to imagine a bird trying to interpret human sentiment and performance, and getting it all wrong.