Guitaromanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La guitaromanie est le nom que l'on a donné à une vogue incroyable de la guitare au début du XIXe siècle dans les grandes capitales européennes. Le répertoire de la guitare s'internationalise sous l'impulsion de virtuoses-compositeurs voyageant à travers le continent. De nombreux guitaristes italiens viennent trouver la gloire et la fortune à Paris, à Londres ou à Vienne tels Ferdinando Carulli, Niccolo Paganini, virtuose du violon mais aussi de la guitare, Matteo Carcassi, Luigi Legnani, Mauro Giuliani. Ils nous laissent tous une production abondante.

Diabelli également compositeur de nombreuses œuvres pour piano et d'autres instruments a beaucoup écrit pour la guitare à la même époque.

L'école espagnole quant à elle, s'affirme à Paris avec Dionisio Aguado et surtout le grand Fernando Sor.

Les œuvres composées à cette époque sont toujours fréquemment interprétées en concert ou enregistrées et constituent une des bases de l'enseignement de la guitare classique notamment les études de Fernando Sor, la méthode de Ferdinando Carulli.