Guirec Soudée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guirec Soudée
Image dans Infobox.
Guirec Soudée et Monique au Groenland
Biographie
Naissance
(30 ans)
Nationalité
Activité
Père
Stanislas Soudée (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Guirec et Monique sur la banquise au Groenland
Guirec et Monique sur la banquise au Groenland.
Yvinec dans les glaces
Yvinec dans les glaces.

Guirec Soudée, né le , est un navigateur et aventurier français[1]. Il est notamment connu pour sa médiatisation lors de son périple de 5 ans autour du monde accompagné de sa poule Monique[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Guirec Soudée est né dans les Côtes-d'Armor en 1992. Il est le petit fils de Francine Guerlain, qui est la sœur du dirigeant de la société Guerlain de 1970 à 1980.

Périple autour du monde[modifier | modifier le code]

À 18 ans, Guirec quitte l’île Yvinec sur laquelle il a grandi, au large de Plougrescant dans les Côtes-d’Armor, pour l’Australie. Il arrive là-bas sans un sou et dort dans la rue[réf. nécessaire] jusqu’à trouver un poste de marin pêcheur à bord d’un grand crevettier. Quand il a renfloué les caisses[style à revoir], il parcourt 2 000 km à vélo pour « découvrir du pays ». Il rentre avec ses économies et s’achète son voilier. Il n’a jamais navigué en voilier habitable mais veut partir de l’autre côté des océans[style à revoir]. En 2013, à 21 ans à bord d’Yvinec, son petit bateau de 11 m, en acier du même nom que l’île qui l’a « fabriqué » comme il le dit, il entame sa première course transatlantique en solitaire, ou presque[style à revoir]. En escale aux Îles Canaries, il fait la rencontre de Monique, une poule rousse qui devient son équipière, avec laquelle il noue une relation soudée[3]. Première étape d'une épopée très médiatisée[non neutre][source secondaire nécessaire], il fait escale aux Antilles pour travailler et économiser à nouveau en vue du chantier de solidification de la coque de son bateau. Après un hivernage de cent trente jours, emprisonné dans les glaces du Groenland, il devient à 24 ans le plus jeune navigateur à franchir le passage du Nord-Ouest[source secondaire nécessaire]. Il traverse le Pacifique du Nord au Sud, se frotte aux latitudes extrêmes du Grand Sud et rallie l’Antarctique. Avant d’entamer sa longue remontée vers la Bretagne, en trois transatlantiques, il frôle la catastrophe à maintes reprises[évasif], tour à tour piégé par les tempêtes face à des pans entiers d’Antarctique à la dérive, puis lors d’un retournement[réf. nécessaire] duquel il sort miraculeusement[Interprétation personnelle ?][source secondaire nécessaire].

Faits marquants[modifier | modifier le code]

  • 2010 à 2012 : Second capitaine de crevettier. Il parcourt 2 000 km de côte Ouest à vélo (18 ans).
  • 2014 : Traversée de l’Atlantique en solitaire à 22 ans, sans assistance et sans moyen de communication, accompagné de Monique la poule à bord du voilier Yvinec.
  • 2015 : Hivernage dans les glaces du Groenland pendant 130 jours en solitaire, sans assistance et sans moyen de communication, accompagné de sa poule Monique à bord du voilier Yvinec (23 ans).
  • 2016 : Passage du Nord Ouest. Il devient à 24 ans le plus jeune marin au monde à le franchir en solitaire et sans assistance, avec Monique, la première poule de l’histoire à bord d’un voilier.
  • 2017 : Traversée du Pacifique du Nord au Sud en solitaire et sans assistance accompagné de Monique la poule à bord du voilier Yvinec (25 ans).
  • 2018 : Passage du Cap Horn et navigation jusqu’en Antarctique, puis trois transatlantiques avant un retour en Bretagne en solitaire et sans assistance, accompagné cependant de sa copine Monique la poule, à bord du voilier Yvinec.
  • Antarctique - Afrique du Sud
  • Afrique du Sud - Brésil
  • Caraïbes - Bretagne (France)
Après 107 jours à la rame en solitaire dans l'Atlantique nord, Guirec Soudée est arrivé à Brest.
  • 2020 et 2021, double transatlantique à la rame en solitaire, sans Monique :
    • 1re partie : l’Atlantique d’Est en Ouest, des Canaries à Saint-Barthélémy, le , soit plus de 5 000 km en 74 jours à la force des bras[4].
    • 2e partie : l’Atlantique d’Ouest en Est, de Chatham dans le Massachusetts aux États-Unis à Brest en France. Après 107 jours de rame en solitaire dans l'Atlantique nord, il coupe la ligne d'arrivée fictive au nord d'Ouessant le jeudi à 10 h 49 avant de rejoindre Brest[5].
    • En 1969 le Britannique Tom McClean est le premier à traverser l'Atlantique Nord à la rame, rejoignant l'Irlande depuis Terre-Neuve en 71 jours. En 1980 Gérard d'Aboville est le premier navigateur Français à traverser l'océan Atlantique en solitaire à la rame du Cap Cod aux États-Unis à Brest en 71 jours et 23 heures. Depuis 2004 le record de la traversée est détenu par le navigateur Français Emmanuel Coindre en 62 jours, le seul à doubler ce parcours d’Ouest en Est depuis Chatham dans le Massachusetts à Brest en 2002 puis à La Baule en 2004.

Objectif Vendée Globe[modifier | modifier le code]

En juin 2021, dans le but de courir le Vendée Globe 2024, Soudée achète l'Imoca Omia-Water Family de Benjamin Dutreux[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2018, Guirec Soudée remporte la victoire de la jeunesse et le prix du public lors de la cérémonie des Victoires de la Bretagne[7].

Le , Guirec Soudée reçoit la distinction du "Jeune voyageur" (Young Voyager Award) décernée par le Cruising Club of America[8], une institution internationale presque centenaire, qui a décoré entre autres, Éric Tabarly en 1964[9].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le navigateur Guirec Soudée et sa poule rentrent en Bretagne », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « The hen sailing around the world », BBC News,‎ (lire en ligne)
  3. Jade, « Guirec et Monique : en bateau autour du monde ! | L214 Éducation », (consulté le )
  4. Site officiel https://www.guirecsoudee.com/rame-atlantique
  5. Voir la vidéo de l'arrivée à Brest https://www.francebleu.fr/infos/insolite/video-brest-des-centaines-de-personnes-pour-acclamer-guirec-soudee-1633107052
  6. Mélina Nicolleau, « Imoca : Le Vendéen Benjamin Dutreux a trouvé sa nouvelle monture avec 11th Hour Racing », sur ouest-france.fr, 13 juillet 2021 (consulté le 27 décembre 2021). — « Guirec Soudée a trouvé un bateau pour participer au Vendée Globe 2024 », sur lequipe.fr, 14 juin 2021 (consulté le 27 décembre 2021).
  7. « Victoires de la Bretagne », sur Le Télégramme,
  8. « Une médaille made in USA pour Guirec et sa poule, « c’est cool ! » », sur Voiles et Voiliers,
  9. Valérie Le Moigne, « Guirec Soudée, confiné sur Yvinec avec son trophée et Monique », sur www.letelegramme.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]