Guipage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le guipage est un procédé qui permet d'assembler un fil en âme avec un fil enroulé autour que l'on appelle enrobant.

Processus[modifier | modifier le code]

L'enrobant est préalablement dévidé sur un roquet et le roquet est mis sur une broche creuse. L'âme passe ensuite à l'intérieur de la broche creuse pendant que celle-ci tourne. On obtient alors un fil guipé. Si l'on rajoute un deuxième roquet tournant en sens inverse au-dessus du premier on obtient alors un fil double guipé.

Les fils guipés les plus connus sont utilisés dans les collants : ils sont le plus souvent constitués d'un élasthanne en âme et d'un fil de polyamide texturé en enrobant.

Amélioration du processus[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1980, un nouveau procédé de guipage a été développé par l'industrie textile : on l'appelle le guipage par air ou assemblage air[réf. nécessaire]. Le but est toujours le même : protéger un fil en âme en l'entourant d'un autre fil. Alors que le guipage classique ne permet d'avoir des vitesses d'appel que de l'ordre de 10 à 20 m/min, le guipage par air permet lui d'atteindre des vitesses de 1 000 m/min. Le procédé est différent : l'âme, le plus souvent un élasthanne, est déroulé positivement. L'enrobant est lui surdélivré contre l'âme. Ils passent tous les deux dans une buse qui va créer des points d'entrelacement réguliers.