Livre Guinness des records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Guinness World Records)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guinness (homonymie).

Livre Guinness des records
Pays Royaume-Uni[1]
Genre Livre d'informations et de références
Éditeur Jim Pattison Group
Date de parution Depuis 1955 (sauf 1957, 1959 et 1963)
Couverture Simon Jones
Nombre de pages 288 (2009–2013)
289 (2008)
288 (2003–2007)
ISBN 978-1-904994-67-1

Le Livre Guinness des records est un livre de référence, publié une fois par an et recensant une collection de records du monde reconnus au niveau international, qui sont à la fois des prouesses humaines et naturelles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 10 novembre 1951, Hugh Beaver, alors directeur général de la brasserie Guinness, participa à une chasse dans le North Slob (en), près de la rivière Slaney, dans le comté de Wexford, en Irlande. Après avoir raté un coup de feu contre un pluvier doré, il s'est impliqué dans une controverse concernant le gibier à plumes le plus rapide d'Europe, le pluvier doré ou le tétras lyre (c'est le pluvier). Ce soir-là, à Castlebridge House, il réalisa qu'il était impossible de confirmer dans les ouvrages de référence si le pluvier doré était ou non le gibier à plumes le plus rapide d'Europe. Beaver savait qu'il devait y avoir de nombreuses autres questions débattues chaque soir dans des pubs d'Irlande et de l'étranger, mais il n'existait aucun livre au monde permettant de répondre aux questions et de régler les litiges. Il s'est alors rendu compte qu'un livre fournissant les réponses à ce type de question pourrait avoir du succès.

L'idée de Beaver est devenue réalité lorsque Christopher Chataway, employé de Guinness, a recommandé aux amis d'université Norris et Ross McWhirter, qui dirigeaient une agence d'enquête et documentation à Londres. Les frères jumeaux ont été chargés de compiler ce qui est devenu le Livre Guinness des records en août 1954. Un millier d'exemplaires fut imprimé et distribué.

Après la création du Livre Guinness des Records au 107 Fleet Street, à Londres, la première édition de 198 pages est reliée le 27 août 1955 et figure en tête de la liste des best-sellers britanniques à Noël. L'année suivante, il est lancé aux États-Unis et vendu à 70 000 exemplaires. Depuis lors, Guinness World Records est devenu un record en soi. Avec des ventes de plus de 100 millions d'exemplaires dans 100 pays différents et dans 37 langues, Guinness World Records est le livre sous copyright le plus vendu au monde à ce jour.

En France, en 1962, une adaptation du livre des records est publiée sous le nom Le Livre des extrêmes[2]. Treize ans plus tard en 1975, sort le premier livre des records qui s'appelle Le livre des records[3] ; il est depuis cela publié tous les ans. En 1980, le livre change de nom pour Le livre Guinness des records. En 1999, le livre fut rebaptisé Guinness World Records, puis Le mondial des records en 2007, et enfin depuis 2010, il est à nouveau nommé Guinness World Records.

Depuis 2005 est organisée chaque 12 novembre la journée du Guinness World Records qui consiste à recenser et à réaliser des tentatives de records du monde.

Certificats[modifier | modifier le code]

Les certificats sont donnés à la suite de la réussite d'un record, accompagné par une médaille[réf. nécessaire].

Musées[modifier | modifier le code]

Guinness Museum à Hollywood, Los Angeles.

En 1976, à la suite du succès du livre, un musée est créé dans l'Empire State Building à New York. Ce premier musée est fermé par la suite, mais il existe maintenant plusieurs Guinness Museum notamment Tokyo, Copenhague, San Antonio, Niagara Falls, et Hollywood.

Émissions télévisées[modifier | modifier le code]

Dans le monde, nombre d'émissions télévisées sont consacrées aux records du monde. En Australie, des émissions de ce genre incluent Australia's Guinness World Records et Australia Smashes Guinness World Records. En Italie, Lo show dei record ; en Espagne, El show de los récords et Guinness World Records ; en Angleterre Record Breakers, Guinness World Records UK, et Guinness World Records Smashed ; au Portugal : Guinness World Records Portugal ; en Pologne, NZ Smashes Guinness World Records et Światowe Rekordy Guinnessa 2009[4]. En France, ce sont des émissions telles que L'émission des records (1999-2002) et L'été des records (2001) sur TF1, L'été de tous les records (2003-2005) et 50 ans, 50 records (2004) sur France 3, La nuit des records (2006) sur France 2 et Le monde des records (2008-2010) sur W9, Les trésors du livre des records (2015) sur Gulli, Des records incroyables mais vrais (depuis 2017) sur C8[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :