Guillemette de Neufchâtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guillemette (ou Guillaumette) de Neufchâtel ou (Neuchâtel), née dans les années 1260 et morte en 1317 au château d'Etobon (près d'HéricourtHaute-Saône), est la fille d’Amédée Ier de Neuchâtel et de Jordanne, fille d'Aymon Ier de La Sarraz.

En 1282, elle se marie avec Renaud de Bourgogne dont elle eut Agnès de Montbéliard, épouse d'Henri de Montfaucon, et Alix, épouse de Jean II de Chalon-Auxerre.

Lorsqu’elle meurt, quatre ans avant son époux, elle est enterrée à Baume-les-Messieurs. Son cœur est déposé en l'église Saint-Maimbœuf de Montbéliard (Doubs).

Montbéliard et Bourgogne[modifier | modifier le code]

Marguerite de Montbéliard, fille de Thierry III de Montbéliard (1205-1283), avait épousé en 1259 le Grand Sire de Neufchâtel-en-Bourgogne avec comme dot les seigneuries de Blamont, Châtelot, Belmont et Cuisance. Blamont fut placé, par les sires de Neufchâtel-en-Bourgogne, sous la protection des comtes et ducs de Bourgogne pour le soustraire à la convoitise de ceux de Montbéliard.

Par dispositions testamentaires, Thierry III fit de la comtesse Guillemette, son arrière-petite-fille, la seule héritière du comté de Montbéliard.

Comme elle avait épousé un sire de Bourgogne, l’intégralité du comté revenait à cette dernière au grand dam des autres descendants de Thierry III.

Afin d’éviter une guerre de succession, Renaud de Bourgogne apaisa la situation en faisant quelques concessions. Par une transaction faite le jeudi après Pâques fleuries de l’an 1283, il céda à Thiébaud IV, sire de Neuchâtel, toute la partie du comté de Montbéliard que formaient les seigneuries de Blamont et de Châtelot ; à charge de les tenir de lui en fief, se réservant expressément sur les terres en question la suzeraineté. Selon l’acte, la seigneurie de Blamont comprenait les lieux suivants : Blamont, bourg et château, Roches, Chamabon (disparu), Ecurcey, Autechaux, Mossonvillers (disparu), Pierrefontaine, Villars, Damvans, Vaufrey, Réclère, Grandfontaine, Abbévillers, Rocourt, Vandoncourt, Seloncourt, Bondeval, Hérimoncourt, Mélieres, Glay et Audincourt.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le Roman d'une Principauté Daniel. Seigneur. Editions Cêtre - Besançon.