Guillebert de Lannoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Lannoy.
Gilbert de Lannoy
"Foliant de Ionnal" présente son texte de L'Instruction de josne prince "Roi Rodolphe de Norvège", c. 1468-70.

Guillebert de Lannoy (aussi Gilbert, Guilbert ou Ghillebert; 1386-1462), était un voyageur Flamand et diplomate, chambellan du duc de Bourgogne, gouverneur du fort de Sluys, et un chevalier de la Toison d'Or.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils de Guillebert I de Lannoy et de Catherine de Molembais. Il était un membre de la famille noble de Lannoy. Ses frères sont Hugo de Lannoy et Baudouin de Lannoy, également fondateurs des Chevaliers de la Toison d'Or.

Guillebert a d'abord servi Jean de Werchin, sénéchal de Hainaut, et l'a accompagné à l'Est et en Espagne. Il a ensuite servi de Jean-sans-peur dans sa guerre contre le Prince-évêque de Liège et de la Guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons. Il a ensuite rejoint les Chevaliers Teutoniques dans la Guerre du royaume de Pologne-Lituanie contre l'ordre Teutonique. Ghillebert a également combattu en 1415 contre les anglais à la Bataille d'Azincourt, où il a été blessé et capturé.

Au service de Philippe le Bon, il occupera plusieurs missions diplomatiques en France, en Angleterre (en tant qu'Ambassadeur de Henri V d'Angleterre), les Chevaliers Teutoniques, la Pologne, Grand-Duché de Lituanie, et le Grand-Duché de Moscou et a été l'un des négociateurs du Traité de Troyes (1420). En 1421, il a été envoyé par Henri V d'Angleterre en Palestine pour enquêter sur un éventuel rétablissement du Royaume de Jérusalem, et a écrit un récit de ses voyages, Les Pelerinages de Surye et de Egipte, qui a été publié en 1826, et de nouveau en 1842.

Ses voyages dans la région de la Baltique et en Russie sont relatés dans son livre Voyages et Ambassades, publié à Mons en 1840 avec les éditions ultérieures. Vers 1440 Lannoy a écrit L'Instruction de josne prince ("Conseils pour un Jeune Prince"), dont il habillé avec une fiction d'origine dans la cour de la Norvège "de long, il y a longtemps", suivie par une redécouverte du texte manuscrit. The dedication miniature in Charles the Bold's copy of 1468-70 illustrates the Norweigian story, but using up-to-date Burgundian costume and, it seems, the faces of the ducal family. Charles, around seven when the work was written, had no doubt always been the young prince Lannoy had in mind[1].La miniature dédicacée dans l'édition pour Charles le Téméraire de 1468-70 illustre l'Histoire de la Norvège, tout en utilisant des costumes bourguignons et, semble-t-il, les visages de la famille ducale. Charles, âgé de sept ans au moment où l'œuvre a été écrite n'avait aucun doute d'être le jeune prince que Lannoy avait en tête[1].

Mariages - Descendance - Sépulture[modifier | modifier le code]

Guillebert II de Lannoy était seigneur de Willerval, Tronchiennes, Wahégnies (ou Wahagnies), Argies, Santes, Beaumont[2],[3].

Il se maria trois fois :

  • Il épouse en 1418, Eléonore (de Piennes) d'Esquennes, vicomtesse de Poix, veuve de Jean, seigneur de Montigny en Ostrevent. Elle décède en 1426 .
  • Il épouse en 1428 Jeanne (ou Marie) de Ghistelles, fille de Jean de Ghistelles, seigneur de Dudzeele et de Jacqueline de Craon. Elle décède en 1432.

Du second mariage sont nés :

  • Philippe I de Lannoy, (1429-1495), seigneur de Willerval, Santes, Tronchiennes, Wahagnies, époux de Marguerite de Châtillon, dame de Dampierre, Sompuis et Rollancourt, fille de Waleran et de Jeanne de Saveuse (leur fils Philippe II de Lannoy sera baron de Rollecour, tvicomte de Sebourg, gouverneur de Tournai, chevalier de la Toison d'Or, conseiller et chambellan de Charles Quint).
  • Jacques de Lannoy, mort sans postérité.

Du troisième mariage sont nés :

  • Pierre de Lannoy, seigneur du Fresnoy, chevalier de la Toison d'Or, conseiller et chambellan de l'empereur Maximilien Ier, grand bailli d'Alost, époux de Jossine de Grimberghes, fille de Philippe seigneur de Grimberghes et de Jeanne de Hamal.
  • Marguerite de Lannoy, épouse de Pierre de Monchy, chevalier, seigneur de Montcavrel, Massy, Inxent, Aussènes, Planques, Broutelles, lieutenant du Roi en Picardie[4], fils d'Edmond de Monchy et de Jeanne de Montcravel.
  • Jean de Lannoy, abbé de Saint Bertin.

Gilbert de Lannoy, décédé le 22 avril 1462, fut enterré avec sa troisième épouse Isabelle de Drinckam (décédée le 11 février 1452) dans l'église Saint Maurice de Lille[5] (épitaphe reproduite dans l'étude de L. Quarre-Reybourbon[6] consacrée à sa biographie détaillée).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kren & McKendrick, 235-237
  2. « Famille et seigneurs de Lannoy » (consulté le 23 juin 2017)
  3. Louis Moreri, Le grand dictionnaire historique, ou Le melange curieux de l'histoire sacrée ...tome X, (lire en ligne), p 851
  4. Franc̜ois Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois,Badier, Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire & la ... (lire en ligne), p 182
  5. *Georges-Henri Dumont, Des Belges aventureux, Bruxelles, Éditions Le Cri, , 237 p. (ISBN 2-87106-382-6), p.44
  6. « LA VIE, LES VOYAGES ET AVENTURES DE GILBERT DE LANNOY, CHEVALIER LILLOIS AU XVe SIECLE », sur histoiresdunord2.blogspot.fr (consulté le 23 juin 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]