Guillaume Wagner (humoriste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wagner et Guillaume Wagner.
Guillaume Wagner
Description de l'image Guillaume Wagner dans Juste pour rire.jpg.
Naissance
Lac-Beauport, Québec, Canada[1]
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Profession

Guillaume Wagner, né le à Lac-Beauport, est un humoriste québécois.

Gradué de l'École nationale de l'humour en 2006, il s'est fait connaître grâce à ses apparitions sur scène et à la télévision. Décrit comme un humoriste « cinglant et corrosif »[2], sa carrière est marquée de plusieurs controverses ayant alimenté l'actualité.

Carrière[modifier | modifier le code]

Natif de Lac-Beauport, Guillaume Wagner est issu d'une famille de quatre qu'il qualifie de « modeste »[3]. Après des études au cégep qu'il abandonne, il prend deux années sabbatiques durant lesquelles il découvre l'œuvre de plusieurs humoristes américains, dont Eddie Murphy, ce qui le convainc de tenter une carrière en humour[4],[5].

Il fait partie de la cuvée 2006 des finissants de l'École nationale de l'humour. Après quelques prestations à travers le Québec, il apparaît au gala de Patrick Groulx au Grand Rire de Québec en 2007. La télédiffusion de ce gala à l'automne 2007 le révèle au public québécois. Il participe également aux Mercredis Juste pour rire la même année.

Durant les années qui suivent, Wagner cherche à définir son style d'humour. Il tente alors de se défaire d'un humour qu'il qualifie de « consensuel ». Appuyé par Jean-François Mercier et Mike Ward, il développe un style mêlant irrévérance et commentaire social. En 2008 il se fera remarquer aux émissions En route vers mon premier gala (Canal Vox) et Le Show Raisonnable (TV5). Par la suite, il continuera d'être un régulier du Festival Juste pour rire. Il y présente le , son spectacle 60 minutes avec Guillaume Wagner au Studio Juste pour rire.

Il revient au Grand Rire de Québec en 2010 et remporte le Nez d'Or soulignant l'excellence d'un humoriste. Ses apparitions à la télévision se font plus fréquentes. Il participe notamment à l'émission Cliptoman sur les ondes de MusiquePlus, ainsi qu'à l'émission Un gars le soir lors du segment « Les Nobodys ».

En 2011 il remporte l'Olivier de la Découverte de l'année, ainsi que le titre de Révélation de l'année au Festival Juste pour rire[6]. Sa participation à l'émission Les 5 prochains sur les ondes d'Artv la même année le positionne comme l'une des voix importantes de la relève humoristique québécoise.

En octobre 2012, il lance son premier one-man show intitulé « Cinglant ». Appuyé par Jean-François Mercier à la script-édition et Daniel Fortin à la mise-en-scène, la tournée fera le tour du Québec pendant plus de deux ans. La première de son spectacle est marquée par une controverse entourant la chanteuse Marie-Élaine Thibert[2],[7]. Le 5 mai 2015 il lance le DVD de Cinglant, capté lors d'un spectacle à Brossard.

En octobre 2015, il présente son deuxième one-man show intitulé « Plus humain »[8].

Il fonde en 2016, avec Virginie Fortin, Adib Alkhalidey et le groupe Sèxe Illégal, le festival d'humour alternatif Dr. Mobilo Aquafest[9].

Controverses[modifier | modifier le code]

Wagner s'est retrouvé à quelques reprises au centre de controverses suscitées par des blagues visant des personnalités du milieu artistique québécois.

En 2010, lors d'une apparition au Gala Juste pour rire, il fait une blague sur la chanteuse Marie-Mai dans laquelle il invite la chanteuse à se suicider au nom de la musique de qualité. Il retire la blague de son numéro suite à sa télédiffusion.

En 2012, lors de la première représentation de son one-man show Cinglant, une blague visant la chanteuse Marie-Élaine Thibert anime le débat public. Lors d'un numéro du spectacle il déclare : « Marie-Élaine Thibert est tellement laide que ça devrait être déductible d'impôt de la fourrer ». Le 21 octobre 2012 la chanteuse publie une longue lettre ouverte sur les réseaux sociaux dans laquelle elle se dit blessée par les propos de l'humoriste. Suite à une discussion avec Thibert, Wagner décide de retirer la blague de son spectacle[10].

Le 31 mars 2015, lors d'une conférence de presse annonçant son deuxième one-man show, Wagner est invectivé par un homme dans la foule. Ce dernier finit par monter sur scène et projète l'humoriste au sol. Il est rapidement maîtrisé par des gardiens de sécurité qui étaient sur place[11]. L'altercation s'avère finalement être un canular orchestré par l'équipe de l'humoriste[réf. nécessaire].

En décembre 2016, lors d'une chronique à l'émission de radio Gravel le matin, il écorche l'humoriste Martin Matte et sa participation à une campagne publicitaire pour la chaîne de supermarchés Maxi (Loblaws). Il déclare que ce dernier « est tellement baveux qu'il est prêt à baver sur les bottes de n'importe quelle multinationale qui a un chéquier », et le qualifie de « parrain » d’une certaine « mafia » de l’humour. Peu après, lors d'une apparition à l'émission Deux hommes en or, Martin Matte réagit aux propos : « véhiculer des propos haineux qui incitent à la haine, ça, j'ai de la misère [...] s’il dit “ma morale et mon intégrité, ce sont celles que tout le monde doit avoir, et il n'a pas le droit d’en faire [de la publicité]”... hostie, tu te trouves un peu trop intelligent ! Pour moi, c’est inacceptable ». Wagner répond à Martin Matte le 3 décembre sur sa page Facebook en disant : « je me suis servi de toi comme d’un symbole de l’artiste qui marchande l’amour que le public lui porte ». L'altercation entre les deux humoristes sera le sujet de nombreuses chroniques dans les journaux ainsi que d'un sketch lors de la revue de fin d'année Bye Bye 2016[12],[13].

Vie privée[modifier | modifier le code]

De 2011 à 2013, Wagner forme un couple avec l'humoriste Kim Lizotte avec qui il partage la vedette de l'émission Les 5 prochains[14].

Lors de la première médiatique du spectacle « Être » d'André Sauvé en juillet 2013, Wagner annonce être en couple avec la journaliste et chroniqueuse Vanessa Pilon. Le couple annonce sa séparation le 26 avril 2016[15].

Depuis l'été 2016, l'humoriste partage sa vie avec la chanteuse Mélanie Boulay du groupe Les Sœurs Boulay[16].

Apparitions sur scène[modifier | modifier le code]

Festivals

2009-2010

2012-2015

  • Cinglant (1er one-man show)

2015-

  • Trop humain (2e one-man show)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raphaël Gendron-Martin, « Un an avant le grand jour », sur Le Journal de Montréal,‎ (consulté le 5 mars 2017).
  2. a et b Desktop Notifications et Profil, « Guillaume Wagner : cinglant et corrosif (VIDÉO) », sur Le Huffington Post (consulté le 6 mars 2017)
  3. (fr) Geneviève Bouchard, « Guillaume Wagner: pour en finir avec les «matantes» | Geneviève Bouchard | Sur scène », La Presse,‎ (lire en ligne)
  4. La Presse, « Guillaume Wagner dans la marge », La Presse (XY),‎ (lire en ligne)
  5. Amélie Deschênes, « Guillaume Wagner, humoriste de la relève », Journal Le Jacques-Cartier, membre du groupe Québec Hebdo,‎ (lire en ligne)
  6. « Guillaume Wagner: Révélation du 29e Festival Juste pour rire », sur Info-Culture.biz (consulté le 6 mars 2017)
  7. (fr) Geneviève Bouchard, « Guillaume Wagner: au-delà de la controverse | Geneviève Bouchard | Sur scène », La Presse,‎ (lire en ligne)
  8. Marie-Josée Roy, « «Trop humain» de Guillaume Wagner: regard affûté », Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  9. (fr) Antoine Bordeleau, « Le Dr Mobilo Aquafest : nouveau festival d’humour «alternatif» », Voir.ca,‎ (lire en ligne)
  10. (fr) Zone Arts - ICI.Radio-Canada.ca, « Guillaume Wagner présente ses excuses à Marie-Élaine Thibert », sur Radio-Canada.ca (consulté le 6 mars 2017)
  11. « Guillaume Wagner: agressé? », sur Le Huffington Post (consulté le 6 mars 2017)
  12. Agence QMI, « Guerre de mots entre Martin Matte et Guillaume Wagner », Canoë,‎ (lire en ligne)
  13. « Martin Matte a répondu à ma chronique de... - Guillaume Wagner | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 6 mars 2017)
  14. Agence QMI, « Séparation - Guillaume Wagner et Kim Lizotte se quittent », Canoë,‎ (lire en ligne)
  15. Marlie Beaudin, « Rupture pour Vanessa Pilon et Guillaume Wagner », sur Le Journal de Montréal (consulté le 6 mars 2017)
  16. Journaldedmontreal.com, « Une photo de Guillaume Wagner en compagnie de son amoureuse confirme leur relation », sur Le Journal de Montréal (consulté le 6 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]