Guillaume Saurina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Guillaume Saurina
Guillaume Saurina en 2017.
Guillaume Saurina en 2017.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (38 ans)
Lieu Avignon
Taille 1,91 m
Poste arrière gauche
Situation en club
Club actuel Nantes Atlantique Handball
Parcours junior
Saisons Club
1996-1997 Drapeau : France Sport-étude de Marseille
1997-2000 Drapeau : France Montpellier Handball (cdf)
2000-2001 Drapeau : France Aix UC (D2)
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
2001-2002 Drapeau : France HBC Villefranche-en-B.  ? (?)
2002-2006 Drapeau : France Villeurbanne HBA  ? (?)
2006-2010 Drapeau : France USAM Nîmes Gard 98 (610)
2010-2011 Drapeau : France Chambéry SHB 26 (81)
2011-2016 Drapeau : France USAM Nîmes Gard 47 (309)
2016-10/2017 Drapeau : Roumanie CSM Bucarest
10/2017-2018 Drapeau : France HBC Nantes
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
2009Drapeau : France Équipe de France A'  ? (?)
2010Drapeau : France Équipe de France 1 (2)[1]
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Stat
depuis 2018 Drapeau : France Nantes Atlantique (adjoint)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.
Quart de finale de la Coupe de la Ligue entre le PSG et le HBC Nantes. A Coubertin, le 14 décembre 2017.

Guillaume Saurina, né le à Avignon, est un joueur de handball international français. Il évolue au poste d'arrière gauche au HBC Nantes après avoir notamment évolué pendant 9 saisons à l'USAM Nîmes. Sa femme, Camille Ayglon-Saurina, est également handballeuse internationale française.

Au terme de la saison, 2017-2018, il met un terme à sa carrière sportive et devient entraîneur-adjoint de Frédéric Bougeant au Nantes Atlantique Handball[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Ayant des parents et un frère impliqués dans le monde du handball, Guillaume Saurina commence le handball à l'âge de 10 ans dans le club des Angles. Il évolue ensuite au sein du club d'Avignon avant de rejoindre le centre de formation de Montpellier[3] où il reste de 1998 à 2000[4]. En 2001, il est victime d'un accident de circulation qui entraîne pour Saurina de multiples traumatismes avec notamment une double fracture ouverte tibia-péroné, un pneumothorax ou un traumatisme crânien. Opéré, son avenir sportif est remis en question par le chirurgien[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il reprend cependant la compétition dès février 2002 avec le club de Villefranche. Il rejoint ensuite le Villeurbanne handball association où il évolue de 2002 à 2006 avant de rejoindre l'USAM Nîmes[3].

En 2009, il est sélectionné Équipe de France A' pour participer aux Jeux méditerranéens de 2009[5]. Si une sélection aux Jeux Méditerranéens ne compte pas comme une sélection officielle, Saurina et les Bleus remportent la médaille d'argent[6]

Début 2010, son transfert au club de Chambéry est annoncé[7]. Avec ce club, il découvre la Ligue des champions.

Il figure dans la pré-sélection de l'équipe de France pour le championnat du monde 2011. Il compte alors 1 sélection en équipe nationale et deux buts inscrits[1]. Il ne figure pas dans l'équipe retenue pour cette compétition. En mai, il dispute la finale de la Coupe de France contre Dunkerque. Le match se joue aux tirs au but et Dunkerque s'impose 3 à 2. Lors des tirs au but, Saurina échoue dans sa tentative[8]. Il revient à Nîmes lors de la saison 2011-2012[9].

Le 7 mai 2014, lors du match opposant l'USAM Nîmes au club d'Ivry, Saurina passe la barre des 1 000 buts en première division devenant ainsi le premier Français et le troisième joueur de LNH à réussir cette performance derrière Mladen Bojinović et Anouar Ayed.

À l'issue de la saison 2015-2016, il devient le meilleur buteur de l'histoire du championnat de France[10],[11] avec 1224 buts marqués en 219 matches, soit 5,6 buts par match en moyenne[12].

À l'été 2016, il décide de quitter Nîmes et la France pour rejoindre le CSM Bucarest[13], suivant le chemin de sa femme Camille Ayglon qui a elle rejoint la section féminine du club[14].

Fin octobre 2017, il revient en France dans le club du HBC Nantes[15], pour pallier l'absence prolongée d'Olivier Nyokas. Il met un terme à sa carrière de joueur à l'issue de la saison qui a été marquée par la finale de la Ligue des champions.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques en championnat de France[modifier | modifier le code]

Statistiques en championnat de France[12]
Saison Club Division Matchs Buts Moy.
Ch. 7m Total %
2002-2003[17] Villeurbanne HBA D1 24 42 / ? 1 / ? 43 / ? ? 1,8
2003-2004 D1 ? ? ? ? ? 3[3]
2004-2005 D2 ? ? ? ? ? 6[3]
2005-2006[16] D2 30 ? ? 257 / 543 ? 8,6
2006-2007 USAM Nîmes Gard D1 26 115 / 167 11 / 14 126 / 181 69,61 % 4,8
2007-2008 D1 24 120 / 180 21 / 25 141 / 205 68,78 % 5,9
2008-2009 D1 23 122 / 172 43 / 46 165 / 218 75,69 % 7,2
2009-2010 D1 25 133 / 179 45 / 46 178 / 225 79,11 % 7,1
2010-2011 Chambéry SHB D1 26 80 / 106 1 / 1 81 / 107 75,70 % 3,1
2011-2012 USAM Nîmes Gard D1 26 129 / 244 33 / 43 162 / 287 56,45 % 6,2
2012-2013 D2 ? ? ? ? ? ?
2013-2014 D1 25 105 / 237 49 / 62 154 / 299 51,51 % 6,2
2014-2015 D1 25 87 / 193 28 / 46 115 / 239 48,12 % 4,6
2015-2016 D1 21 68 / 139 34 / 42 102 / 181 56,35 % 4,9
2017-2018 HBC Nantes D1 16 11 / 24 0 / 0 11 / 24 45,83 % 0,7
Total en D1 de 2002 à 2016 261 1012 / 1641 266 / 325 1278 / 1966 - 4,9

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Liste des joueurs sélectionnables de l’équipe de France pour le Mondial 2011 » [PDF], Fédération internationale de handball, (consulté le 27 octobre 2017)
  2. « Guillaume Saurina rejoint les filles de Nantes », sur handnews.fr, (consulté le 18 avril 2018)
  3. a b c d et e « USAM Nîmes : Guillaume Saurina, une histoire fantastique », sur usamnimes.canalblog.com (consulté le 27 octobre 2017)
  4. « Centre de formation », sur montpellierhandball.com (consulté le 26 janvier 2011)
  5. « Guillaume Saurina en Equipe de France ! », sur usam0809.canalblog.com, (consulté le 27 octobre 2017)
  6. « Jeux méditerranéens de 2009 - Seul l'argent pour les garçons », sur Handzone.net, (consulté le 27 octobre 2017)
  7. « Guillaume Saurina à Chambéry la saison prochaine », sur la-vie-nouvelle.fr (consulté le 26 janvier 2011)
  8. « Dunkerque... enfin ! », sur lequipe.fr (consulté le 22 mai 2011)
  9. « Saurina revient à Nîmes », sur lequipe.fr (consulté le 26 juillet 2011)
  10. « Guillaume Saurina (Nîmes) meilleur buteur de l'histoire de la LNH », sur lequipe.fr, (consulté le 5 octobre 2016)
  11. « Handball / Nîmes : avec ses 12 buts à Nantes, Guillaume Saurina, le n°1 », sur lequipe.fr, (consulté le 5 octobre 2016)
  12. a et b « Fiche de Guillaume Saurina en LNH », sur LNH.fr (consulté le 5 octobre 2016)
  13. (ro) « Handbal masculin. Cel mai bun marcator din campionatul Frantei va juca pentru CSMB », sur csmbucuresti.ro (consulté le 18 juillet 2016)
  14. « Camille Ayglon vers Bucarest », sur handzone.net, (consulté le 5 octobre 2016)
  15. « Guillaume Saurina rejoint le HBC Nantes ! : HBCNantes », sur hbcnantes.com (consulté le 26 octobre 2017)
  16. a b c et d « Les Oscars de la D2, Guillaume Saurina numéro 1 ! », sur handzone.net, (consulté le 27 octobre 2017)
  17. « Meilleurs buteurs D1 2002-2003 », sur car.fr (consulté le 27 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]