Cette page est en semi-protection longue.

Guillaume Radio 2.0

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guillaume Radio 2.0
Image illustrative de l'article Guillaume Radio 2.0
Logo de l'émission.

Présentation Guillaume Pley
" Julien le stagiaire "
" J-M du standard "
" Flo des cadeaux "
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Suisse Suisse
Langue Français
Diffusion
Station NRJ France
NRJ Belgique
NRJ Léman (Suisse romande)
Création
Horaires
  • de 22h à 00h, du lundi au jeudi (depuis le 29 août 2016) de 20h à 00h le dimanche
Rediffusion  Non
Podcasting  Oui
Site web guillaume.fm

Guillaume Radio 2.0 est une émission de radio de divertissement axée sur les canulars et les jeux avec les auditeurs, présentée par Guillaume Pley depuis le sur NRJ France, NRJ Belgique et NRJ Suisse (NRJ Léman uniquement).

Principe de l’émission

Guillaume Radio 2.0 est une émission de libre antenne, similaire à l'émission C'Cauet mais laissant plus de place à la libre antenne pure et aux canulars téléphoniques[réf. nécessaire]. L'émission est ponctuée de rubriques principalement axées sur les canulars et les jeux avec les auditeurs, qui participent par l'intermédiaire de SMS. Comme toutes les émissions de libres antennes, les auditeurs peuvent téléphoner pour parler d'un sujet avec les animateurs et les autres auditeurs. L'animateur Guillaume Pley attache beaucoup d'importance à la lecture des SMS envoyés par les auditeurs[réf. nécessaire].

L'Équipe de Guillaume 2.0

L'équipe actuelle est composé de :

  • Guillaume Pley (animateur)
  • Julien Seeberger dit Julien le stagiaire (coanimateur)
  • Jean-Marc Nichanian dit J.-M. du standard (coanimateur, standardiste)
  • Florent Le Gard dit Flo des cadeaux (coanimateur, standardiste)
  • Julia Layani (standardiste)
  • Jordan dit l'Apprenti (chroniqueur nouvelles technologies)

Anciens membres

  • Marie la gourmande (coanimatrice) : présente dans l'équipe durant l'été 2011, elle quitte l'émission en septembre 2011.
  • Sarah du standard (standardiste) : décembre 2013 - avril 2014.
  • Amina du standard (standardiste) : aout 2014 - aout 2016 (elle rejoint l'émission MIKL sur NRJ)

Organisation de l'émission

L'émission compte cinq saisons et une 6e saison a démarré le 29 août 2016. L’émission ne durera plus que 2 heures, de 22 h à 00 h, Guillaume Pley a annoncé que c'était la conséquence inévitable de problèmes de voix.

C'est une émission de libre antenne, constituée des rubriques distinctes (Les Pervers (le mardi soir), L'énigme (tous les jours), Le Jeu des hôtels (certains jours)) et certaines éphémères qui ne durent pas une saison entière, apparaissent ou disparaissent en fonction de la programmation.

L'émission est retransmise en direct sur Dailymotion à plusieurs occasions (décembre 2012 et 2013 notamment)[pertinence contestée].

Les auditeurs sont invités à envoyer des messages à Guillaume et à appeler pour participer à l'émission. Les auditeurs les plus célèbres de l'émission sont Bernard Costard et Marie "la bourrée". Marie est une femme qui appelait en étant toujours ivre tandis que Bernard est un DJ amateur étrange qui a menacé Guillaume Pley plusieurs fois à l'antenne et sur les réseaux sociaux car il terminait son émission trop tard.

L'émission crée également des événements : invitation de 12 auditeurs au domicile de l'animateur, ou animation d'une émission spéciale nuit blanche, en public, une émission « spéciale filles », ou à l'occasion de la publication d'ouvrages de l'animateur.

L'émission est épinglée par le CSA en octobre 2016, à cause du « Jeu des pervers », qui consiste à appeler en se faisant passer pour une fille libertine des hommes lubriques qui ont laissé leur numéro sur des discussions érotiques. Le CSA met en cause les discussions entre Guillaume se faisant passer pour une femme avec les pervers ayant des fantasmes très osés (sodomie, onanisme, sadomasochisme, etc.) et utilisant des termes très crus, une loi interdisant la diffusion de propos sexuels avant 22h[1].

Notes et références

Voir aussi

Liens externes