Guillaume Lacroix (homme politique, 1976-)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guillaume Lacroix
Illustration.
Guillaume Lacroix en 2020.
Fonctions
Conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes Président du groupe PRG
En fonction depuis le
(6 mois et 20 jours)
Élection
Groupe politique PRG (président)
Président du Parti radical de gauche
En fonction depuis le
(2 ans, 11 mois et 16 jours)
Prédécesseur Sylvia Pinel
Vice-président du conseil général puis départemental de l'Ain

(7 ans et 13 jours)
Prédécesseur Christophe Feillens
Adjoint au maire de Bourg-en-Bresse
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Bourg-en-Bresse (Ain, France)
Nationalité Français
Parti politique PRG (1994-2017)
MR (2017-2019)
PRG (depuis 2019)

Guillaume Lacroix, né le à Bourg-en-Bresse (Ain), est un homme politique français. En 2019, il est élu président du Parti radical de gauche. Il est conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2021 dont il préside le groupe Parti radical de gauche à la région.

Formation et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Originaire de Saint-Didier-sur-Chalaronne (Ain), Guillaume Lacroix est titulaire d'un DEA de droit communautaire[1] obtenu à l’université Lyon III. En 2000, il remporte le concours René Cassin et devient stagiaire à la Commission européenne jusqu'en 2001. Chargé d'enseignement à Lyon III jusqu'en 2004, il entre ensuite au conseil régional de Rhône-Alpes avant d'intégrer le cabinet du Premier ministre Manuel Valls[2] en 2015 comme conseiller puis comme chef du pôle décentralisation et aménagement du territoire. Il poursuit ses fonctions avec Bernard Cazeneuve jusqu'en . Depuis le , il est conseiller référendaire à la Cour des comptes[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Guillaume Lacroix commence son engagement politique à 18 ans au Parti radical de gauche. Il est élu pour la première fois à 25 ans conseiller municipal d’opposition à Bourg-en-Bresse (Ain). En 2008, il est élu dans sa commune sur la liste majoritaire et devient adjoint au maire chargé de la culture et des relations internationales. Lors des élections cantonales de 2008, il est élu conseiller général du canton Bourg-Nord-Centre et devient le benjamin de l’assemblée départementale[4] dont il présidera le groupe majoritaire. Il occupe le poste de vice-président du conseil général de l’Ain chargé de l’économie, de l’agriculture, des aides aux communes et de l’administration générale de 2008 à 2015. Il est réélu aux élections municipales de Bourg-en-Bresse en 2014 et devient vice-président à Bourg-en-Bresse Agglomération chargé des finances, poste qu’il quitte en 2017 pour raison professionnelle[5].

Engagement au Parti radical de gauche[modifier | modifier le code]

Guillaume Lacroix adhère en 1994 au Mouvement des radicaux de gauche (MRG), qui devient par la suite Radical, le Parti radical-socialiste (PRS) puis le Parti radical de gauche (PRG).

En 2011, il co-dirige la campagne des primaires citoyennes pour le président du PRG, Jean-Michel Baylet. Il devient ensuite secrétaire général du PRG en 2012 puis 1er vice-président en 2016.

Après une tentative avortée de rapprochement entre le PRG et le Parti radical valoisien[6], le PRG reprend son autonomie le , date à laquelle Guillaume Lacroix succède à Sylvia Pinel à la tête du PRG[7],[8]. Le , lors d'une convention du parti, il est élu à la tête du PRG, le centre gauche, nouvelle dénomination du parti[9].

Mandats[modifier | modifier le code]

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

  • Depuis le 2 juillet 2021 : conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

  • 2014-2017 : vice-président de la communauté d'agglomération de Bourg-en-Bresse, chargé des finances.
  • 2008-2015 : vice-président du conseil général puis départemental de l'Ain, chargé de l'économie, de l'agriculture, des aides aux communes et de l'administration générale.
  • 2008-2017 : adjoint au maire de Bourg-en-Bresse, chargé de la culture et des relations internationales.
  • 2001-2008 : conseiller municipal de Bourg-en-Bresse.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Burgien Guillaume Lacroix entre au cabinet de Manuel Valls », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  2. « Les réseaux Valls : des fidèles appuis comme relais », sur Libération.fr, (consulté le )
  3. « Guillaume Lacroix promu à la Cour des Comptes », sur lavoixdelain.fr (consulté le )
  4. « Les 15 politiques aux manettes à Bourg-en-Bresse », sur LExpansion.com, (consulté le )
  5. « PRG : Lacroix, secrétaire général », sur ladepeche.fr (consulté le )
  6. « La « famille » radicale en route pour la réunification », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Guillaume Lacroix nouveau président du Parti radical de gauche », sur FIGARO, (consulté le )
  8. « Parti radical de gauche : le successeur de Sylvia Pinel désigné », sur Les Echos, (consulté le )
  9. « Le PRG choisit son nouveau président », sur La Dépêche du Midi, (consulté le ).