Guillaume Jacques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques.
Guillaume Jacques
Guillaume Jacques.jpg

Guillaume Jacques en 2013.

Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Marie-Claude Paris (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction

Guillaume Jacques (chinois simplifié : 向柏霖 ; pinyin : Xiàng Bólín) est un linguiste français.

Spécialisé dans l'étude des langues sino-tibétaines, en particulier le chinois archaïque, le tangoute et le tibétain, il s'intéresse à titre personnel aux études indo-européennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la linguistique[1]. Après un travail de terrain d'une année dans le Sichuan (2002-2003), il soutient, en 2004, une thèse de doctorat intitulée Phonologie et morphologie du japhug, sous le direction de Marie-Claude Paris, à l'université Paris-Diderot[2],[3].

Après quelques années à l'université Paris-Descartes, il devient chercheur au Centre de recherches linguistiques sur l'Asie orientale (CRLAO)[4]. Il est directeur de recherches.

Depuis 2014, il est co-rédacteur en chef des Cahiers de linguistique Asie orientale[5].

Il est responsable des comptes-rendus de la revue d'études indo-européennes Wékwos, fondée en 2014[6].

Nathan W. Hill (en) (SOAS) qualifie son ouvrage de 2014 sur le tangoute de «quite probably the most important single book ever to be published in the field of Trans-Himalayan historical linguistics»[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2000. « The character 維, 惟, 唯 ywij and the reconstruction of the Zhi and Wei rhymes » ; Cahiers de Linguistique : Asie Orientale 29.2: 205–222.
  • 2003a. « Jiarongyu, Zangyu ji Shanggu Hanyu de -s houzhui » (嘉绒语、藏语及上古汉语的-s后缀) [The –s suffix in Rgyalrong, Archaic Chinese and Tibetan]; Minzu Yuwen (民族语文) 2003.1: 12–15.
  • 2003b. « Un cas de dissimilation labiale en chinois archaïque : la racine 'couvrir, renverser' et son équivalent en tibétain » ; Cahiers de Linguistique: Asie Orientale 32.1: 123–130.
  • 2004a. Phonologie et morphologie du Japhug (rGyalrong), thèse de doctorat, Université Paris VII.
  • 2004b. « Chabaohua de chongdie xingshi » (茶堡话的重叠形式) [Reduplication in Japhug]. Minzu Yuyan (民族语文) 2004.4: 7–11.
  • 2007a. Textes tangoutes I, Nouveau recueil sur l'amour parental et la piété filiale. München: Lincom Europa. (ISBN 3895867667)
  • 2007b. « A shared suppletive pattern in the pronominal systems of Chang Naga and Southern Chang » ; Cahiers de Linguistique: Asie Orientale 36.1:61–78.
  • 2008a. Jiarongyu Yanjiu (嘉绒语研究) [A study on the rGyalrong language]. Beijing: Minzu chubanshe. (ISBN 7105096047)
  • 2008b. Xixiayu de mingcixing weiyu (西夏语的名词性谓语) [On nominal predicates in Tangut]; Minzu Yuwen (民族语文) 2008.4: 37–39.
  • 2009. « The origin of vowel alternations in the Tangut verb » ; Language and Linguistics 10.1: 17–27.
  • 2010. « The inverse in Japhug Rgyalrong » ; Language & Linguistics 11.1:127–157.
  • 2014. Esquisse de phonologie et de morphologie historique du tangoute. Leiden: Global Oriental. 334 pp. (ISBN 9789004264847).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue BnF, Notice n° : FRBNF16591436
  2. Thèse de doctorat 2004, notice sur theses.fr [1]
  3. Jacques 2004a.
  4. « Notice biographique professionnelle, CRLAO » (consulté le 9 mai 2010)
  5. Présentation de la revue, crlao.ehess.fr
  6. notice BnF no FRBNF44300215.
  7. (en) Nathan W. Hill, « The contribution of Tangut to Trans-Himalayan comparative linguistics », Archiv orientální, vol. 83, no 1,‎ , p. 187-200 (lire en ligne)
  8. EHESS Communication, « Guillaume Jacques, médaille de bronze CNRS 2015 », sur actualites.ehess.fr, (consulté le 2 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]