Aller au contenu

Guillaume II de Brunswick-Calenberg-Göttingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guillaume II de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Illustration.
Blason de Guillaume II de Brunswick-Calenberg-Göttingen.
Titre
14e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Brunswick-Wolfenbüttel

(8 ans, 11 mois et 18 jours)
Prédécesseur Frédéric III de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Successeur Éric Ier de Brunswick-Calenberg-Göttingen
7e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Göttingen

(11 ans)
Prédécesseur Frédéric III de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Successeur Éric Ier de Brunswick-Calenberg-Göttingen

(10 ans)
Prédécesseur Guillaume Ier de Brunswick-Wolfenbüttel
Successeur Frédéric III de Brunswick-Calenberg-Göttingen
2e Duc de Brunswick-Lunebourg
Prince de Calenberg

(7 ans)
Prédécesseur Frédéric III de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Successeur Henri Ier de Brunswick-Wolfenbüttel

(10 ans)
Prédécesseur Guillaume Ier de Brunswick-Wolfenbüttel
Successeur Frédéric III de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Biographie
Dynastie Seconde maison Welf
Surnom Der Jüngere
Date de naissance
Date de décès
Lieu de décès Hardegsen
Père Guillaume Ier de Brunswick-Wolfenbüttel
Mère Cécile de Brandebourg (de)
Fratrie Frédéric III de Brunswick-Calenberg-Göttingen
Conjoint Élisabeth de Stolberg-Wernigerode
Enfants voir section

Guillaume II (vers 1425), dit « le Jeune » (der Jüngere), est duc de Brunswick-Lunebourg de 1473 à 1495.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils cadet de Guillaume Ier « le Victorieux », il devient prince de Calenberg et de Göttingen en 1473, conjointement avec son frère aîné, Frédéric III « le Turbulent ». Lorsque leur père meurt, en 1482, Guillaume et Frédéric deviennent également princes de Brunswick-Wolfenbüttel.

Les deux frères procèdent à un partage en 1483 : Frédéric garde Calenberg et Göttingen, Guillaume retient Wolfenbüttel. Cependant, dès l'année suivante, Guillaume fait emprisonner son frère et récupère Calenberg et Göttingen. En 1491, il abdique au profit de ses deux fils Henri et Éric, ne conservant pour lui que la principauté de Göttingen, qu'il finit également par abandonner en 1495. Il meurt à Hardegsen en 1503.

Descendance[modifier | modifier le code]

En 1444, Guillaume épouse Élisabeth, fille du comte Botho l'Ancien de Stolberg. Trois enfants sont nés de cette union :

Liens externes[modifier | modifier le code]