Guillaume II Loir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guillaume II Loir
Naissance
Décès
Nom de naissance
Guillaume Loir
Nationalité
Activité

Guillaume II Loir est un orfèvre français, né à Paris en 1625, et mort dans la même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume II Loir insculte son poinçon de maître le . Celui-ci est composé d'un trèfle entre les lettres « G » et « L », le tout surmonté d'une fleur de lys couronnée entre deux grains de remède.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Limoges, église Saint-Michel-des-Lions : Calice et patène, 1661, argent doré, ciselé et ajouré, fausse coupe et bordure du pied ajourées. Iconographie : Annonciation, Visitation, Adoration des bergers, Résurrection du Christ, Vertus théologales, ange, angelot, grenade fruit, volute, guirlande et feuilles d'acanthe. Date gravée au revers du pied et lettre date « O » couronné de Paris du au , soit le « Q » du au , poinçon du maître, classé aux monuments historiques le [1] ;
  • Ravel église Notre-Dame-de-l'Assomption : Calice, patène et leur boîte, 1669, en argent repoussé, ciselé, découpé. Iconographie du calice : frise de feuilles d'acanthe ajourées au bord du pied, croix gravée sur le pied, deux collerettes et une bague à bord perlé, nœud ovoïde avec têtes d'angelots fondues rapportées, décor de fruits et fleurs ciselé et repoussé. Coupe unie. Sur la patène : « IHS » crucifère gravé sur l'ombilic. Poinçon de maître, lettre-date. Boîte en bois recouvert de papier et de maroquin noir, décorée de bandeaux ponctués de points, délimitant des cartouches à fond pointillé et décor de cercles[2] ;

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur la base Mistral.
  2. Notice sur la base Mistral.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Nocq, Le Poinçon de Paris, vol. 3, Paris, 1928.
  • Michèle Bimbenet-Privat, Les orfèvres et l'orfèvrerie de paris au XVIIe siècle, t.I, Paris Musées, 2002, p. 422.
  • Gérard Picaud, Jean Foisselon, Fastes et exubérance. Pour les saints de la Visitation, [catalogue d'exposition], Paris, Moulins, coédition Somogy et Musée de la Visitation et de la Vie bourbonnaise, 192 p. (compte-rendu en ligne sur histara.sorbonne.fr) (ISBN 978-2-7572-0188-6)

Article connexe[modifier | modifier le code]