Guillaume Gouffier-Cha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guillaume Gouffier-Cha
Illustration.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(5 ans, 1 mois et 20 jours)
Élection 18 juin 2017
Réélection 19 juin 2022
Circonscription 6e du Val-de-Marne
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur Laurence Abeille
Biographie
Date de naissance (36 ans)
Lieu de naissance Beauvais (France)
Nationalité Française
Parti politique LREM
Site web guillaume.gouffier-cha.fr

Guillaume Gouffier-Cha, né le à Beauvais (Oise), est un homme politique français.

Membre du Parti socialiste puis de La République en marche, il est élu député dans la 6e circonscription du Val-de-Marne (villes de Fontenay-sous-Bois, Saint-Mandé et Vincennes) lors des élections législatives de 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Diplômé d'une licence de droit de l’université Paris XII - Créteil et d’un master en stratégie et décision publique et politique à l’ISMaPP, Guillaume Gouffier-Cha a tout d'abord travaillé sur les questions de démocratie participative puis en tant qu’assistant ressources humaines au sein d’un groupe de nettoyage industriel[1]. Il s'est ensuite essentiellement consacré à ses responsabilités d'élu local puis national.

Engagement au Parti socialiste[modifier | modifier le code]

Guillaume Gouffier-Cha adhère au Parti socialiste en 2009 auprès de la section de Vincennes. Il est responsable du Mouvement des jeunes socialistes dans le Val-de-Marne de 2012 à fin 2013 et responsable de la section socialiste de Vincennes de 2014 à [réf. nécessaire].

Il est candidat suppléant aux élections départementales de 2011 et 2015, candidat aux élections municipales à Vincennes en 2014 sur la liste conduite par Pierre Serne « Vincennes en mieux » puis candidat aux élections régionales de 2015 sur la liste conduite par Claude Bartolone[2].

De septembre 2012 à juin 2016 Guillaume Gouffier-Cha est collaborateur parlementaire du député socialiste et maire de la ville de Fresnes Jean-Jacques Bridey. Il se spécialise alors dans les questions de défense.

En 2016, il rejoint le cabinet du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian en qualité de conseiller technique chargé des relations avec le Parlement et les élus[3].

À la suite de la démission de Pierre Serne du conseil municipal de Vincennes, Guillaume Gouffier-Cha devient conseiller municipal de Vincennes en février 2017 et en démissionne lorsqu'il est élu député en juin 2017[4],[5]

Député du Val-de-Marne[modifier | modifier le code]

Guillaume Gouffier-Cha rejoint La République en marche et est investi candidat à l'élection législative de juin 2017 dans la sixième circonscription du Val-de-Marne, qui regroupe les villes de Fontenay-sous-Bois, Saint-Mandé et Vincennes. Il est élu avec 40,03 % des voix au premier tour[6] et 59,22 % au deuxième tour[7].

Il est nommé trésorier du groupe de la majorité présidentielle, avec l’élue de Seine-et-Marne Stéphanie Do[8].

Membre de la commission de la Défense au début de son mandat, il rejoint la commission des Lois constitutionnelles, de la Législation et de l’Administration générale de la République de l’Assemblée nationale en septembre 2018. Il est également membre de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances dont il est le coordinateur pour le groupe La République en Marche. Depuis septembre 2021, il est également coordinateur de la commission des lois pour le groupe La République en Marche.

Guillaume Gouffier-Cha est re élu député de la sixième circonscription du Val-de-Marne le 19 juin 2022 avec 54,4% des voix au deuxième tour des législatives.[9]

  • Activité législative

En 2017, il est rapporteur pour avis de la Commission de la Défense sur le projet de loi Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme.

En 2018, il est rapporteur pour avis de la Délégation aux droits des femmes sur la réforme du divorce dans le cadre de la modernisation de la justice. Il produit également un rapport parlementaire sur la fiscalité des pensions alimentaires[10].

En septembre 2019, Guillaume Gouffier-Cha a coordonné[11] le Grenelle des violences conjugales à l’Assemblée nationale[12],[13] et est co-auteur avec la députée Bérangère Couillard de la proposition de loi[14] visant à protéger les victimes de violences conjugales.

Il est nommé rapporteur général de la réforme des retraites en janvier 2020[15],[16],[17]. 94 Citoyens relève alors qu'il défendait déjà la mise en place d'un système de retraite universel lorsqu’il était au PS[18]. L’objectif de cette réforme était de faire converger la quarantaine de régimes de retraite existants en un système universel et d’instaurer un régime par points. Du fait de la pandémie de la Covid-19, cette réforme est ajournée après son adoption en première lecture à l’Assemblée nationale[19].

À partir de janvier 2021, il est responsable de texte pour La République en Marche sur plusieurs projets relatifs à la gestion de la crise sanitaire[20],[21],[22],[23].

Il devient en septembre 2021, coordinateur des députés La République en Marche à la commission des Lois constitutionnelles, de la Législation et de l’Administration générale de la République[24].

En 2021, il porte avec Pacôme Rupin une proposition de loi de transformation de la métropole du Grand Paris en un pôle métropolitain et de ses établissements publics territoriaux en établissements publics de coopération intercommunale. Il plaide également pour la nomination au gouvernement d'un haut-commissaire au Grand Paris[25].

Fin 2021, le gouvernement lui confie une mission parlementaire sur l'industrie du vélo en France, dont il présente les conclusions en février 2022[26]. BFM TV indique que « ce vélotaffeur soutient de longue date que c'est une question de souveraineté industrielle, un enjeu stratégique de mobilité et de développement industriel dans les territoires »[27].

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://agora-fic.com/gouffier-cha-guillaume/
  2. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections régionales 2015 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Regionales/elecresult__regionales-2015 (consulté le ).
  3. « Législatives : ce réseau d'apparatchiks macronistes qui s'apprête à fondre sur l'Assemblée », Marianne,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Le 2 juillet 2017 à 19h18, « Vincennes : le député n’est plus conseiller municipal », sur leparisien.fr, (consulté le )
  5. « Démocratie locale - Conseil municipal », Vincennes Info,‎ , p. 12.
  6. « Législatives : les enjeux du second tour dans le Val-de-Marne », sur Le Parisien,
  7. « Législatives 2017 : qui est Guillaume Gouffier-Cha le nouveau député REM du Val-de-Marne ? », sur France Bleu,
  8. « Assemblée nationale : le groupe La République en marche a attribué ses postes clés », sur Le Monde,
  9. « Val-de-Marne - 6e circonscription: Résultats des élections législatives 2022 - en direct », sur Franceinfo (consulté le )
  10. « Trois questions à Guillaume Gouffier-Cha, député LREM et co-auteur d’un rapport sur le régime fiscal des pensions alimentaires », sur www.droit-patrimoine.fr (consulté le )
  11. Le JDD, « TRIBUNE. "Voici notre proposition de loi après le Grenelle sur les violences conjugales" », sur lejdd.fr (consulté le )
  12. « Grenelle des violences conjugales: "Une mobilisation générale, un moment décisif" pour le député Guillaume Gouffier-Cha » (consulté le )
  13. « Violences conjugales : Guillaume Gouffier-Cha estime que "la mobilisation doit perdurer" », sur Europe 1 (consulté le )
  14. Assemblée Nationale, « Protection des victimes de violences conjugales », sur Assemblée nationale (consulté le )
  15. « Guillaume Gouffier-Cha, «facilitateur» en chef de la réforme des retraites », sur LEFIGARO, (consulté le )
  16. « Réforme des retraites, version Macron : ce qu'il faut savoir », sur Les Echos, (consulté le )
  17. « Retraites : les députés de la majorité qui vont porter le projet de loi à l'Assemblée », sur Les Echos, (consulté le )
  18. « Guillaume Gouffier-Cha, super rapporteur général de la réforme des retraites », sur 94.citoyens.com, (consulté le ).
  19. « VIDEO. Réforme des retraites : "C'est un texte largement amélioré qui repart de l'Assemblée", selon le rapporteur du texte qui se dit "satisfait" », sur Franceinfo, (consulté le )
  20. « Passe sanitaire : dans une ambiance houleuse, le Parlement l’autorise jusqu’à la fin juillet 2022 », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le )
  21. « Pass sanitaire, vaccination, isolement obligatoire… Que dit la loi ? », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  22. Le Point magazine, « L’Assemblée veut toujours prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin », sur Le Point, (consulté le )
  23. « Compromis parlementaire sur l'extension du pass sanitaire », sur Challenges, (consulté le )
  24. Etienne Baldit, « Coup de fouet sans coup de sang : un nouveau «whip» LREM de la commission des Lois désigné à l’unanimité », sur Libération (consulté le )
  25. « G. Gouffier-Cha : « Il faut un haut-commissaire au Grand Paris ! » », sur lejournaldugrandparis.fr (consulté le ).
  26. « Le « député vélo » propose 10 pistes pour renforcer la filière en France », sur La Gazette des Communes (consulté le )
  27. Pascal Samama, « Mission vélo : les objectifs de Guillaume Gouffier-Cha, le "monsieur vélo" du gouvernement », sur bfmtv.com, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]