Guillaume Geefs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Geefs.
Guillaume Geefs
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Schaerbeek
Nationalité
Activité
Formation
Lieux de travail
Fratrie
Joseph Geefs
Alois Geefs (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Œuvres principales

Guillaume Geefs, né à Borgerhout (Anvers) (Empire français) le 10 septembre 1805 et mort à Schaerbeek (royaume de Belgique) le 19 janvier 1883, est un sculpteur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume Geefs a épousé Fanny Corr, dite Fi Geefs (1807-1883), peintre talentueuse d'histoire, de portrait et de genre, et sœur du graveur Erin Corr (1803-1862).

Geefs reçut sa formation à l'époque du Royaume uni des Pays-Bas de 1821 à 1829 à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers, où il fut élève de Jean-Louis Van Geel (1787-1852). Il poursuit son apprentissage à Paris en 1828. De retour dans son pays natal où il enseigne à son tour à l'académie d'Anvers, il conquiert l'admiration de Léopold Ier, premier monarque de la toute jeune Belgique, et devient son sculpteur officiel.

Installé à Schaerbeek près de Bruxelles, devenue actuellement une commune de la Région de Bruxelles-Capitale, il voit les commandes affluer, car l'enjeu est alors d'inscrire dans la pierre des monuments la conscience nationale naissante. C'est d'abord, dès 1832, le monument de la place des Martyrs à Bruxelles pour honorer l'héroïsme des révolutionnaires de 1830, ainsi que le mausolée de marbre blanc de Frédéric de Mérode dans la Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule. C'est ensuite Rubens qui se voit statufié en 1833 et Léopold Ier lui-même sur la Colonne du Congrès tandis que Belliard viendra en 1852 orner les abords du parc Royal.

Parallèlement, il mène une carrière politique qui le conduira en 1848 à devenir conseiller communal, puis, de 1852 à 1860, bourgmestre de Schaerbeek. Il y habitait rue des Palais.

À partir de 1850, il est également membre de l'Institut de France.

Parmi ses élèves, figurent :

Son jeune demi-frère, Alexandre Geefs (1829-1866), est connu pour ses médailles.

Deux des frères cadets de Guillaume, Jean et Joseph furent aussi sculpteurs.

Une rue Geefs existe à Schaerbeek depuis 1897.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :