Guillaume Bottazzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guillaume Bottazzi
Bottazzi guillaume MP2013web.jpg

Bottazzi guillaume 2013

Naissance
Nationalité
Activités

Guillaume Bottazzi est un artiste visuel français né en 1971.

Biographie[modifier | modifier le code]

A l’âge de 17 ans Guillaume Bottazzi décide de devenir artiste et d'en faire son unique activité. Il commence par étudier la peinture en Italie, à Florence. De retour en France, lauréat d’un concours, il s’installe dans un atelier attribué par la DRAC, Direction régionale des Affaires culturelles.

A partir de 1992, il réalise des œuvres sur sites spécifiques. Il s’installe à New York dans les années 2000, ses œuvres sont exposées notamment à la galerie Goldstrom et à l'Annex Gallery.

En 2004, Guillaume Bottazzi émigre au Japon, ce qui fut pour lui un choc culturel, une nouvelle source d’inspiration. C’est à Sapporo, sur l’île d’Hokkaido, que sa réalisation peut être vue sur toutes les façades du Musée d'Art International Miyanomori[1] [2] ; une œuvre de 900 m². Une exposition personnelle des œuvres de l’artiste fut organisée par ce musée et a contribué à soutenir les victimes du tremblement de terre et du Tsunami de mars 2011[3].

Au Japon toujours, à Tokyo, l’artiste est représenté par la Gallery Itsutsuji [4] . Cette galerie a introduit beaucoup d'artistes contemporains et modernes au Japon, elle a également introduit des mouvements comme le groupe Supports/Surfaces, dont Claude Viallat, Louis Cane, Daniel Dezeuze et Jean-Pierre Pincemin, mais aussi d'autres artistes comme Pierre Soulages, Pierre Buraglio, Gérard Titus-Carmel, Jean-Michel Meurice et Simon Hantaï.

Ses œuvres sont aussi présentées par la galerie Artiscope[5] à Bruxelles. Cette galerie a introduit de nombreux protagonistes de la scène artistique Italienne comme l’Arte Povera avec Boetti, Paolini, Penone, Michelangelo Pistoletto et comme la Trans-avant-garde avec Chia, Clemente, Enzo Cucchi et Mimmo Paladino.

Guillaume Bottazzi est l'auteur de plus de quarante œuvres dans l'espace public qui relèvent d’une réflexion globale, intégrant différents paramètres contextuels, comme par exemple dans une oeuvre de 216m² réalisée en 2014 à Paris La Défense, au pied de la tour D2[6][7].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Dans les œuvres de Guillaume Bottazzi, la lumière diffuse renvoie à d'autres espaces au-delà de leurs champs, notamment avec une succession de couches transparentes, glacis_(peinture). Les formes molles semblent déliées des règles de l'apesanteur. Des parties disparaissent dans le support, partie intégrante de l'oeuvre, et donnent une impression d'infini formant des éléments impalpables et des formes éthérées. La lumière se retrouve au sein d'un espace incertain, impression renforcée par la nature abstraite de ses œuvres Art abstrait. Ses tableaux donnent une impression d'étrangeté. Ses œuvres induisent l'observateur à évoluer avec elles, favorisent le développement de nos capacités cognitives cognition, imposent une élaboration créative chez l'observateur.

Œuvres dans l'espace public[modifier | modifier le code]

Coordonnées Localisation Date de réalisation Image Taille
48° 53′ 25″ Nord 2° 14′ 52″ Est / 48.890278, 2.247778 Paris La Défense[8][9][10] 2014
Bottazzi art public paris perspective.jpg
216 m2
43° 11′ 45″ Nord 5° 37′ 03″ Est / 43.19592, 5.61746 La Ciotat[11],[12],[13],[14] 2012
Bottazzi Ciotat.jpg
50 m2
Musée d'art Mori, Tokyo[15] 2012
Guillaume Bottazzi Tokyo.jpg
99 m2
43° 03′ 26″ Nord 141° 18′ 09″ Est / 43.05734, 141.30247 Musée d'Art Miyanomori, Sapporo[16] 2011 / 2012
Bottazzi and Miyanomori
900 m2
43° 42′ 20″ Nord 7° 15′ 34″ Est / 43.70559, 7.25932 Nice[14] 2011 200 m2
45° 46′ 05″ Nord 4° 52′ 48″ Est / 45.76808, 4.88012 Quartier gratte-ciel de Villeurbanne 2010
Guillaume Bottazzi's artwork on a skyscaper.jpg
16 m2

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :