Guillaume Belhomme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belhomme.
Guillaume Belhomme
Guillaume belhomme.jpg
Biographie
Naissance
(43 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Guillaume Belhomme, né le à Nantes, est un écrivain, musicien et éditeur français.

Musique[modifier | modifier le code]

Guitariste, chanteur et compositeur, Guillaume Belhomme forme au milieu des années 1990 à Rennes le groupe Gypsophile[1], qui connaîtra plusieurs formations allant du duo au sextette. Après avoir essaimé des titres sur des compilations cassettes, il publie son premier disque sur le label espagnol Elefant Records. Suivront des disques produits par Clover Records (Japon), Radio Khartoum (USA), Blackbean and Placenta Tape Club (USA), Noise Digger (France) puis Lenka lente, association créée en 2004. D’une pop claire chantée en anglais, le groupe est peu à peu passé, sous l’influence de l'écoute du jazz et de l’improvisation[2] à une « chanson tortueuse, assez lente, aux mots rares »[3], aussi appelée « chanson free »[4]. Publié en 2006, Assunta est à ce jour le dernier album de Gypsophile.

Presse[modifier | modifier le code]

En 2004, il commence à signer sous le pseudonyme « grisli » des chroniques de disques pour le site internet Infratunes[5]. De cette signature naîtra le site internet puis la revue papier le son du grisli, dédiés aux « bruits qui changent de l’ordinaire ». Dans le même temps, il a pu collaborer, entre autres, aux revues Jazz Hot, Les Inrockuptibles[6], Volume, Mouvement, Improjazz

Littérature[modifier | modifier le code]

En 2008, il publie aux éditions Le Mot et le Reste une biographie du musicien de jazz Eric Dolphy[7] ainsi qu’un texte évoquant l’œuvre For Bunita Marcus du compositeur américain Morton Feldman. L’année suivante, c’est, chez le même éditeur, la première partie d’une anthologie du jazz en deux volumes : Giant Steps[8] / Way Ahead[9]. En 2012, les éditions du Camion Blanc compilent quatre fanzines que Guillaume Belhomme et Philippe Robert[10] ont consacrés à des disques vinyles de free jazz sous le titre Free Fight. This Is Our (New) Thing[11].

En 2013, Belhomme relance Lenka lente, qui deviennent les éditions Lenka lente[12], diffusées par les Presses du Réel. Outre ses propres travaux (L’enveloppe, Sales rectangles et D'entre les morts pour la littérature, Jackie McLean et Eric Dolphy pour la musique), il y a édité ou réédité les écrivains Oskar Panizza, Antonin Artaud, Henri Fauconnier, André Salmon, Charles Plymell, Charles-Louis Philippe et Félix Fénéon, l'artiste Adolf Wölfli, les musiciens Francesco Balilla Pratella, Evan Parker, John Coltrane, Ross Bolleter, Andrew Liles, Jacques Demierre et Moondog ou les critiques musicaux Philippe Robert, Pierre Cécile et Luc Bouquet. Certaines de ces publications ont été illustrées, sur CD, par des groupes ou musiciens tels que Nurse With Wound, Daunik Lazro, Bill Nace, Daniel Menche ou My Cat Is An Alien.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eric Dolphy, Lenka lente, 2018.
  • Jazz en 150 figures, Ed. du Layeur, 2017.
  • Premier bruit, trente-six échos, Lenka lente, 2017.
  • D'entre les morts, Lenka lente, 2017.
  • My Bloody Valentine: Loveless, coll. Discogonie, Éditions Densité, 2016.
  • Une minute, une seule, Les éditions Derrière la salle de bains, 2016.
  • Sales rectangles, en collaboration avec Daunik Lazro, Lenka lente, 2015.
  • 10 Years a Grisli, Le son du grisli, 2015.
  • Time, en collaboration avec Guillaume Tarche, Lenka lente, 2014.
  • Jackie McLean, Lenka lente, 2014.
  • Item, en collaboration avec Guillaume Tarche, Lenka lente, 2013.
  • L'enveloppe, Lenka lente, 2013.
  • Free Fight This Is Our (New) Thing, en collaboration avec Philippe Robert, Éditions du Camion blanc, 2012.
  • Objets sonores, Le son du grisli, 2012.
  • Way Ahead, Jazz en 100 autres figures, Le Mot et le Reste, 2011.
  • Giant Steps, Jazz en 100 figures, Le mot et le reste, 2009.
  • Morton Feldman / For Bunita Marcus, Le mot et le reste, 2008.
  • Eric Dolphy, Le mot et le reste, 2008.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Assunta (Lenka lente, 2006)
  • Les profils des dômes (Lenka lente, 2004)
  • Éloquence des fatigués (Noise Digger, 2003)
  • Gypsophile versus Shop, 2 musiciens en crise (Radio Khartoum, 2002)
  • De loin, les choses (Radio Khartoum, 2001)
  • Unaneelmi (Clover Records, 2000)

Autres[modifier | modifier le code]

  • Songs Of A Thousand Nights, mini lp (Radio Khartoum, 1998)
  • The Lazy Dance, 7" (Clover records, 1998)
  • 4 Illusions 2 faces, 7" (Blackbean and Placenta Tapes, 1998)
  • Apart in Alep, mini lp (Elefant records, 1997)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site du label californien Radio Khartoum
  2. (en) « Guillaume Belhomme viskar », sur The Jet Set Junta, (consulté le 14 octobre 2014)
  3. Franck Médioni, « Guillaume Belhomme », Improjazz,‎ (ISSN 1269-6501)
  4. BARBIER, Colin, Sonic youth ou les singularités musicales : Deux essais sur l'improvisation sonore, Paris, Thélès, (ISBN 978-2303001724)
  5. « Paroles de critiques : Guillaume Belhomme », sur Pinkushion, (consulté le 14 octobre 2014)
  6. « Auteur : Guillaume Belhomme », sur Les Inrockuptibles (consulté le 14 octobre 2014)
  7. « Guillaume Belhomme : Eric Dolphy », sur http://lemotetlereste.com/mr/musiques/ericdolphy/, (consulté le 15 septembre 2015)
  8. « Giant Steps », sur Le Mot et le Reste, (consulté le 16 septembre 2015)
  9. « Way Ahead », sur Le Mot et le Reste, (consulté le 16 septembre 2015)
  10. Philippe ROBERT, « Interview de Guillaume Belhomme », sur Revue & Corrigée (consulté le 31 août 2016)
  11. « Free Fight This Is Our (New) Thing », sur Camion Blanc, (consulté le 14 octobre 2014)
  12. « Lenka lente », sur Lenka lente, (consulté le 14 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]