Guillaume-François Debure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Guillaume Debure.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Debure.
Guillaume-François Debure
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Guillaume-François Debure ou de Bure(s) né le 25 janvier 1732 à Paris, mort le 15 février 1782 à Paris enterrement à l'église Sainte Eustache. Reçu Libraire à Paris le 19/05/1753 Associé de Guillaume son cousin 1 fils Il publia : Bibliographie instructive ou Traité de la connaissance des livres rares et singuliers 1733-1768 ouvrages très estimés.

Ou 02/01/1731 ou 1732 Cousin Germain de Guillaume (II) de BURE (10/05/1734+4/02/1820) On lui doit :

  • Muséum typographicum, seu collectio in qua omnes fere libri rarissimi...recensentur, 1755, tiré seulement à 12 exemplaires et publié sous le nom de G. F. Rebude, anagramme du sien
  • Bibliographie instructive, ou Traité de la connaissance des livres rares et singuliers, 1763-1768, in-8
  • plusieurs Catalogues de bibliothèques que l'on recherche dès le XIXe siècle pour la manière dont ils sont rédigés.

libraire du quai des Augustins,

Guillaume-François de Bure, qui est le premier en date d'une dynastie connue de libraires et de bibliophiles, a fait figurer les Codicilles dans sa Bibliographie instructive ou Traité dc. la connaissance des livres rares et singuliers, Histoire, tome II (1768), numéro 5289, pages 122-124. « L'ouvrage est très sérieux, dit-il, par la singularité des préceptes politiques qu'il contient ; on a ignoré jusques à présent le nom de son auteur, et il y a tout lieu d'imaginer qu'il ne sera jamais connu », triste prédiction, qui est encore presque vraie.

De Bure ajoute qu'il a eu entre les mains un exemplaire qui avait appartenu « ou une personne de la plus grande distinction, dont on nous permettra de taire le nom, et qui a eu dans son temps la plus grande part aux affaires du gouvernement. » Cet exemplaire contient une note manuscrite de cette personne. « Suit le texte de cette note : À travers mille extravagances, le livre contient des idées sur lesquelles un bon citoyen peut s'arrêter et réfléchir; l'auteur, qui prend effrontément le nom de Louis XIII, est un ardent protestant; il fait de la France une république de Lycurgue et de Platon, etc. »

La note, que de Bure avait copiée sur l'exemplaire de la personne notable qu'il ne nomme pas, a été reproduite telle quelle dans la Bibliothèque historique de la France, du P. Lelong, édition Fevret de Fontette, 1768-78, sous le numéro 27 257, où sont mentionnés les Codicilles.

On lui doit :

  • Muséum typographicum, seu collectio in qua omnes fere libri rarissimi...recensentur, 1755, tiré seulement à 12 exemplaires et publié sous le nom de G. F. Rebude, anagramme du sien
  • Bibliographie instructive, ou Traité de la connaissance des livres rares et singuliers, 1763-1768, in-8
  • plusieurs Catalogues de bibliothèques que l'on recherche dès le XIXe siècle pour la manière dont ils sont rédigés.

Liens externes[modifier | modifier le code]