Guilhabert de Castres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant la religion
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et la religion.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Guilhabert de Castres, évêque cathare de Toulouse dès 1226 et jusqu'en 1240. Les dates de sa naissance et de sa mort sont inconnues. Il est parent, peut-être frère, du prédicateur et théologien cathare, Izarn de Castres.

En 1193 Guilhabert de Castres tient une maison de parfaits cathares à Fanjeaux. En 1204, il est filius major de l'évêque cathare de Toulouse, Gaucelm, et cette même année à Fanjeaux il console quatre grande dames, Esclarmonde de Foix, Aude de Fanjeaux, Fays de Durfort, Raymonde de Saint-Germain. En 1207, il participe au Colloque de Pamiers, dernier grand débat contradictoire entre catholiques et cathares avant la Croisade des Albigeois

En 1220, il s’échappe de Castelnaudary, assiégée par Amaury de Montfort, avec l'aide de Bernard-Othon de Niort. En 1229 il se réfugie chez Jourdain Hunaud de Lanta. En 1226, il devient le premier titulaire de l'évêché cathare de Razès. En 1232 il négocie avec Raymond de Péreille, seigneur de Montségur, ad hoc ut in ipso castro posset ecclesia hereticorum habere domicilium et caput et inde possent transmittere et diffundere predicatores suos. En 1233, il installe à Montségur « le siège et la tête » de l'église cathare.