Guido Lindemann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lindemann.
Guido Lindemann
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance ,
Arosa
Joueur retraité
Position Ailier
Tirait de la gauche
A joué pour LNA
HC Arosa
HC Ambrì-Piotta
HC Coire
LNB
HC Arosa
HC Coire
1re ligue
HC Arosa
Carrière pro. 1970-1992

Guido Lindemann, né le à Arosa, est un joueur de hockey sur glace suisse. Il évolue au poste d’ailier. Il est le frère de l’ancien joueur Markus Lindemann et le père des joueurs Sven et Kim Lindemann.

Carrière[modifier | modifier le code]

Guido Lindemann fait toute sa carrière junior avec le HC Arosa. Au cours la saison 1969-1970, l'ailier[1] de 15 ans joue pour la première fois avec la première équipe du HC Arosa et sous le nom de son frère Hans Peter[1], car il est trop jeune pour jouer à ce niveau[1]. Les saisons suivantes, il devient de plus en plus titulaire dans cette équipe qui atteint la Ligue nationale B en 1973 et la Ligue nationale A en 1977. Suivent les titres de champion : avec, pour partenaires de ligne, Jöri Mattli et son frère Markus Lindemann[1], il est champion de Suisse en 1980 et 1982, second du championnat en 1981 et 1984, troisième en 1985. Il joue plusieurs matchs et championnats du monde avec l'équipe de Suisse de hockey sur glace.

Il est le joueur suisse qui marque le plus de points dans le championnat suisse : 79 en 1981 et 67 en 1982 ; il faudra attendre trente ans, lors de la saison 2011-2012, pour qu'un joueur suisse, Damien Brunner, batte ce record. Dans les championnats en 1983 et 1984, il est le meilleur marqueur. Avec ses coéquipiers Merlin Malinowski et Jöri Mattli, il est l'un des joueurs les plus récompensés de cette époque. Malgré plusieurs offres lucratives en provenance d'autres clubs suisses, Guido Lindemann reste, comme son modèle Hans-Martin Trepp, avec le HC Arosa.

Après la descente volontaire d'Arosa en 1986, Lindemann rejoint en 1987 pour deux ans le HC Ambrì-Piotta puis de 1990 à 1992 le HC Coire, avec qui il fête la promotion en LNA au terme de la saison 1990-1991. Il revient régulièrement à Arosa où joue son fils Sven. Il termine sa carrière avec le SC Rheintal en quatrième division. Il compte au total quarante sélections en équipe de Suisse[2]

Après sa carrière de joueur, il monte une entreprise de transport avec sa femme à Arosa[3]. Ses fils Kim Lindemann et Sven Lindemann sont devenus des joueurs de hockey sur glace professionnels.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[4],[Note 1],[Note 2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1970-1971 HC Arosa 1re ligue
1971-1972 HC Arosa 1re ligue
1972-1973 HC Arosa 1re ligue
1974-1974 HC Arosa LNB
1974-1975 HC Arosa LNB
1975-1976 HC Arosa LNB
1976-1977 HC Arosa LNB
1977-1978 HC Arosa LNA
1978-1979 HC Arosa LNA
1979-1980 HC Arosa LNA 28 20 23 43 33
1980-1981 HC Arosa LNA 38 30 39 79 32
1981-1982 HC Arosa LNA 38 25 42 67 47
1982-1983 HC Arosa LNA 38 25 43 68 49
1983-1984 HC Arosa LNA 40 33 32 65
1984-1985 HC Arosa LNA 38 26 18 44
1985-1986 HC Arosa LNA 20 12 11 23 22 - - - - -
1986-1987 HC Ambrì-Piotta LNA 38 30 39 79 32 - - - - -
1987-1988 HC Ambrì-Piotta LNA 36 11 18 29 20 6 1 3 4 8
1988-1989 HC Ambrì-Piotta LNA 36 15 27 42 52 1 0 0 0 0
1990-1991 HC Coire LNB 25 15 36 29 20
1991-1992[Note 3] HC Coire LNA 36 4 13 17 26 10 5 8 13 6

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les statistiques des saisons 1970-1971 à 1978-1979 ne sont pas disponibles.
  2. Les séries éliminatoires sont introduites lors de la saison 1985-1986.
  3. Les statistiques des séries éliminatoires de la saison 1991-1992 concernent la lutte contre la relégation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Schweizer et Vogel 2011, p. 85.
  2. Schweizer et Vogel 2011, p. 187.
  3. Schweizer et Vogel 2011, p. 87.
  4. (en) « Guido Lindemann profile », sur Eurohockey.com (consulté le 2 novembre 2012).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Werner Schweizer et Jürg Vogel, Torrianis Erben II : Die besten 50 Spieler der Schweizer Eishockey-Geschichte, Kilchberg, Schwanden Verlag, , 190 p. (ISBN 978-3-033-03124-1), p. 85-87