Guichard de Troyes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guichard de Troyes
Fonctions
Évêque
Archidiocèse de Đakovo-Osijek
à partir de
Évêque
Diocèse de Troyes
-
Jean d’Auxois (d)
Abbé
Abbaye Saint-Pierre de Montier-la-Celle
à partir de
Prieur
Église Saint-Ayoul
à partir de
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Prélat (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Ordre religieux
Condamné pour
Sorcellerie (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Condamnation
Emprisonnement (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Guichard (né vers 1250, mort le[1] 22 janvier 1317) était un prélat français du XIVe siècle, évêque de Troyes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guichard était de 1284 abbé de Montier-la-Celle[2], quand il fut choisi par le chapitre pour succéder à Jean de Nanteuil à l'évêché de Troyes.

Il a conservé son titre d'abbé plusieurs années n'étant consacré évêque à Troyes qu'en 1299. Il était pris dans les démêlés entre Boniface VIII et Philippe IV le Bel, lors du procès de l'évêque de Pamiers qui était du parti du pape : Guichard, partisan du roi de France, vota pour son emprisonnement.

En 1305, avec la mort de Jeanne Ire de Navarre, il fut accusé d'empoisonnement avec le jacobin Jean de Tayac et fut emprisonné pendant cinq années. Le lombard Nossle fut arrêté, jugé et pendu en 1313 pour l'empoisonnement de la reine, Guichard fut absous mais l'évêché restant saisi il finit sa vie en exil à Bosne (sans doute Diakovar, actuelle Đakovo en Croatie, proche de la Bosnie), où il mourut le .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Abel Rigault, Le procès de Guichard, évêque de Troyes (1308-1313), Paris, A. Picard et fils, (réimpr. 1911), « Les dernières années de l'évêque », p. 225
  2. J.-K. Huysmans, « Un procès », L’Echo de Paris,‎

Sources[modifier | modifier le code]

  • Notice sur les archevêques de Sens et les évêques d'Auxerre, Sens, 1855.
  • Jean Charles Courtalon-Delaistre, Topographie historique de la ville et du diocèse de Troyes, vol. 1, Veuve Gobelet à Troyes & Antoine Fournier à Paris, 1793, p. 365 à 367.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

  • Alain Provost, Domus diaboli, un évêque en procès au temps de Philippe le Bel, Belin, 2010
  • Abel Rigault, Le procès de Guichard, évêque de Troyes (1308-1313), Picard, 1896 [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]