Gueules cassées (label)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Gueules cassées.
Les Gueules Cassées
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la marque.
Pays d'origine France
Date d'introduction 2014
Marché(s) agroalimentaire
Propriétaire(s) actuel(s) Sols & Fruits
Site officiel http://www.lesgueulescassees.org/

Les Gueules Cassées est une marque créée en 2014 par l'entreprise française Sols & Fruits afin de valoriser les produits agroalimentaires ne pouvant être vendus dans les circuits de distribution classiques du fait de leurs caractéristiques hors-normes.

Identité[modifier | modifier le code]

"Les Gueules Cassées" est une initiative lancée par la société Sols & Fruits, spécialisée dans l'alimentation générale[1]. L'initiative vise à diminuer le gaspillage d'aliments mis au rebut et constituant tous les ans « l'équivalent d'un Stade de France » bondé d'aliments non consommés et pourtant aussi propres à la consommation que les autres[2].

Vision[modifier | modifier le code]

L'idée des "Gueules Cassées" vient du constat que chaque année 17 millions de tonnes d'aliments ne sont pas consommés du fait de leur apparence[3]. C'est dans cette optique que Nicolas Chabanne a souhaité revaloriser certains produits afin d'encourager leur consommation.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Le premier objectif de l'initiative est de lutter contre le gaspillage en valorisant les oubliés de la grande distribution, aliments hors calibres ou contenant des défauts, ne pouvant être vendus dans les circuits dits "classiques". L'initiative encourage ainsi la consommation des produits alimentaires "moches".

Le deuxième objectif de cette revalorisation est de permettre la vente de ces aliments déclassés à des prix moindres sur le marché: 30% de moins[2].

Gouvernance du label[modifier | modifier le code]

Sols & Fruits[modifier | modifier le code]

L’opération « Gueules Cassées » et le label « Quoi ma gueule » ont été lancés par la SAS Sols & Fruits dirigée par Renan Even et son associé Nicolas Chabanne, spécialisée dans le commerce de gros, dont le siège se trouve à Hennebont.

Cette société a été créée en mars 2013[4] pour coordonner des entreprises et des personnes actives dans le secteur agricole français autour du concept "Trois couleurs pour plus de goûts", que la société définit par les trois axes suivants: « la variété gustative, le travail des sols privilégiant qualité et savoir-faire, une terre riche et vivante. »[5] Ce concept a été ensuite concrétisé avec le label "Variété Gustative" signalé par une médaille holographique. En août 2014, Sols & Fruits rassemblait 108 membres producteurs[6].

L'initiative "Les Gueules Cassées" est vue par l'entreprise comme complémentaire à celle de "Variété Gustative". Selon la présentation qu’elle fait d’elle-même sur son site internet :

« Sols & Fruits a pour rôle de coordonner la mise en place opérationnelle de l’initiative. L’originalité de cette démarche est basée sur le fait que chaque producteur peut de façon indépendante s’associer à l’initiative. Après avoir adhéré au cadre d’action et s’être engagé à en respecter le cahier des charges concerné il peut commercialiser les produits « Quoi Ma Gueule ? ® » sur ses propres réseaux de commercialisation afin d’être plus libre et plus réactif. »

Chaque produit commercialisé est référencé par Sols & Fruits qui délivre après validation un jeu d’étiquettes à apposer sur les emballages des produits concernés[7]. Chaque membre producteur doit payer ses étiquettes pour valoriser les produits "Gueules Cassées", ce qui permet au Collectif de se rémunérer[8].

Prix et trophées[modifier | modifier le code]

L'entreprise Sols & Fruits a remporté le trophée de l'innovation de la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Morbihan en août 2014 pour ses deux initiatives "Variété Gustative" et "Les Gueules Cassées"[9].

Le binôme Monoprix-Sols & Fruits a reçu le Trophée ECR France[10] « lutte contre le gaspillage alimentaire » 2014 pour son action de valorisation des fruits déclassés grâce au label "Les Geules Cassées" en octobre 2014[11].

Sols & Fruit a également reçu à l'occasion des 6e trophées PME Bougeons-nous décernés par RMC, le trophée 2014 de l’entreprise Jeune pousse[12].

Déploiement[modifier | modifier le code]

En janvier 2016, plus de 12 millions de produits ont été labellisés dans près de 5 000 points de vente[13].

Enseignes[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2015, 2 350 magasins distribuent des produits labellisés "Gueules Cassées"[14]. Le site internet permet de consulter la liste des enseignes partenaires[15].

Grande distribution[modifier | modifier le code]

Le label a d'abord approché les grandes enseignes pour distribuer les produits.

En mars 2016, plusieurs magasins Carrefour, Carrefour Market, Géant Casino, Supermarchés Casino, Leclerc, Monoprix et Franprix commercialisent les produits étiquetés "Gueules cassées"[15].

Petits commerces[modifier | modifier le code]

Au départ pensé pour la grande distribution, le label a rapidement été plébiscité par les petits commerces en France. Dès novembre 2014, boulangeries, boucheries, charcuteries ou épiceries peuvent également utiliser le label pour valoriser leurs invendus[16].

Aux États-Unis à l'inverse, ce sont d'abord des collectifs locaux qui ont assuré la promotion du label. Dans un second temps, l'initiative souhaite intégrer de grandes enseignes telles que Walmart.

Liste non exhaustive des produits[modifier | modifier le code]

Fruits et légumes[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps, le label a été créé pour les fruits et légumes. Plusieurs membres producteurs à travers la France ont souhaité commercialiser leurs invendus non calibrés[17].

Camembert[modifier | modifier le code]

En Normandie, la fromagerie Gillot a rejoint l'initiative en 2014 afin de valoriser ses fromages qui ne pouvaient pas être labellisés "Camembert AOP de Normandie" du fait de différences de poids ou d'aspect[18].

Céréales[modifier | modifier le code]

Dans le Haut-Rhin, le fabricant Sevenday (groupe Hahne) commercialise ses céréales hors calibre sous le label "Gueules Cassées" depuis avril 2015[19]. Auparavant, l'entreprise vendait au secteur de l'alimentation animale ces produits qui ne respectait pas dans son intégralité le cahier des charges de leurs produits[20].

Saucisses[modifier | modifier le code]

En Franche-Comté, la PME Saborec qui fabrique les saucisses de Morteau et de Montbéliard est confrontée aux mêmes problématiques : tous les produits ne respectant pas les critères de ce produit labellisé "Indication géographique protégée" (taille, couleur, etc.) peuvent ainsi être valorisées grâce au label "Gueules Cassées"[21].

International[modifier | modifier le code]

L'initiation a démarré en France mais elle a une volonté claire de se développer à l'international[22].

Le site Internet "Too Good to Waste" et le label "ugly mugs" permettent de toucher d'autres marchés. Ainsi les premiers produits labellisés ont intégré les rayons américains en décembre 2015 et allemands en janvier 2016.

Fin 2015, M. Chabanne, fondateur du Collectif Les Gueules Cassées déclarait que des entreprises de plus de vingt pays étrangers étaient intéressées par son offre, notamment le Japon, l'Italie, la Belgique, l'Afrique du Sud, l'Inde ou encore le Brésil[22].

Critiques[modifier | modifier le code]

Selon Hélène Lam Trong, journaliste à France Info, l'initiative Les Gueules Cassées pourrait être considérée comme une stratégie de marketing[23]. Les personnes qui consomment et produisent ces produits agricoles hors normes ne modifieraient pas pour autant leurs pratiques pour tendre vers moins de gaspillage alimentaire. Par exemple, l'assouplissement des normes de calibrage au niveau européen n'a pas montré d'effets positifs sur le gaspillage en 2009.

La Fédération nationale des producteurs de légumes relève par ailleurs que « depuis 50 ans, des normes qualitatives ont permis de structurer la production de fruits et légumes, de réduire considérablement les pertes dans la filière et d'apporter des garanties aux consommateurs grâce à une amélioration des savoir-faire. » et s'interroge sur la réelle qualité des produits proposés. Elle note également le choix malheureux de la dénomination du label qui renvoie aux combattants blessés de la Première Guerre mondiale[24].

Cette initiative est aussi critiquée pour son intégration dans le système alimentaire industriel qu'elle ne remet pas en question[25], et ne prend pas nécessairement en compte les principes de consommation locale et bio.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le label AntiGaspi pour dire stop au gaspillage alimentaire. », sur Le label AntiGaspi pour dire stop au gaspillage alimentaire. (consulté le 19 mars 2016)
  2. a et b « Lancement d'une marque antigaspi ! - Les Gueules Cassées », sur Les Gueules Cassées (consulté le 19 mars 2016)
  3. « Gaspillage alimentaire : Sols et Fruits lance l'opération « Les Gueules Cassées » / Actualités - Portail de l'innovation en Bretagne », sur www.bretagne-innovation.tm.fr (consulté le 19 mars 2016)
  4. « Légumes moches. Le label « Quoi ma gueule » cultivé à Hennebont », sur Ouest France Entreprises (consulté le 19 mars 2016)
  5. « 26/03/2014 “Trois couleurs pour plus de goût” arrivent dans les linéaires », sur www.fldhebdo.fr (consulté le 19 mars 2016)
  6. « Des fruits mûrs ? C'est possible ! », sur leparisien.fr (consulté le 19 mars 2016)
  7. « Qui sommes nous », sur sols-et-fruits.e-monsite.com (consulté le 19 mars 2016)
  8. Stéphanie Le Donge, « Les Gueules Cassées : le moche à l’assaut de l’anti-gaspi, dans l’univers du frais comme de l’épicerie. », sur www.themavision.fr, (consulté le 19 mars 2016)
  9. « Les "Gueules Cassées" reçoivent le "Trophée de l'Innovation 2014" - Les Gueules Cassées », sur Les Gueules Cassées (consulté le 19 mars 2016)
  10. « ECR France : la collaboration industriels-distributeurs au service du consommateur », sur ECR France : la collaboration industriels-distributeurs au service du consommateur (consulté le 19 mars 2016)
  11. « Découvrez le palmarès des Trophées ECR 2014 récompensant des initiatives collaboratives pour lutter contre le gaspillage alimentaire et pour diminuer les ruptures en linéaires », sur lsa-conso.fr (consulté le 19 mars 2016)
  12. RMC, « Le Trophée de l'entreprise jeune pousse », sur RMC (consulté le 19 mars 2016)
  13. « Les Gueules Cassées gagnent le monde », sur Shamengo (consulté le 19 mars 2016)
  14. « microDON s'associe à la lutte contre le gaspillage alimentaire avec les Gueules Cassées ! - microDON : donner un peu, plus souvent », sur microDON : donner un peu, plus souvent (consulté le 19 mars 2016)
  15. a et b « Liste des points de vente - Les Gueules Cassées », sur Les Gueules Cassées (consulté le 19 mars 2016)
  16. « Boulangers, charcutiers, bouchers, confiseurs vont aussi vendre leurs "gueules cassées" », sur Le Huffington Post (consulté le 19 mars 2016)
  17. « Qui sommes-nous ? - Les Gueules Cassées », sur Les Gueules Cassées (consulté le 19 mars 2016)
  18. « La fromagerie Gillot rejoint l’initiative les Gueules Cassées », sur fromageriegillot.fr (consulté le 19 mars 2016)
  19. « Dans quels magasins seront vendus les premiers produits Gueules Cassées ? », sur lsa-conso.fr (consulté le 19 mars 2016)
  20. « Les "Gueules cassées" arrivent aux rayons fromage et céréales », sur L'Obs (consulté le 19 mars 2016)
  21. « Les "Gueules cassées" arrivent aux rayons fromage et céréales », sur Challenges (consulté le 19 mars 2016)
  22. a et b « « Gueules cassées » : les fruits et légumes moches bientôt vendus à l’étranger », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  23. « "Moches mais bons" : les Gueules cassées de l'agroalimentaire arrivent », sur France info (consulté le 19 mars 2016)
  24. « Fruits et légumes « moches » : La FNPF dénonce l'initiative des « Gueules cassées » », sur www.lafranceagricole.fr (consulté le 19 mars 2016)
  25. « Victoire des légumes à la « Gueule Cassée » ! », sur Mr Mondialisation (consulté le 19 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]