Guerrilla Games

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Guerrilla Games
logo de Guerrilla Games

Création 2000
Dates clés 2000 : achat de Orangegames, Digital Infinity et Formula Game Development par Lost Boys.

2002 : acquisition de Lost Boys Games par Media Republic (naissance de Guerrilla Games).
2005 : Rachat par Sony.

Personnages clés Hermen Hulst (Managing Director)

Arjan Brussee (Directeur de dév.)

Forme juridique Filiale de Sony Interactive Entertainment
Siège social Amsterdam
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité Industrie vidéoludique
Produits Killzone, Horizon Zero Dawn
Société mère SCE Worldwide StudiosVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales SCE Studio Cambridge
Effectif 270 (2015)
Site web guerrila-games.com

Guerrilla Games est un studio néerlandais de développement de jeu vidéo, basé à Amsterdam. À l'origine dénommé Lost Boys Games (et Formula pour sa division mobile), le studio appartient à Sony Interactive Entertainment depuis décembre 2005. Il est principalement connu pour développer la série Killzone.

Historique[modifier | modifier le code]

Guerrilla Games prend son origine dans la volonté de la firme multimédia hollandaise Lost Boys de se lancer dans l'industrie vidéoludique. Celle-ci rachète trois petits studios de développement, « Orangegames », fondé par Arjan Brussee, « Digital Infinity », fondé par Arnout van der Kamp, et « Formula Game Development » afin de créer « Lost Boys Games » au début de l'année 2000[1]. Durant les deux années suivantes, Lost Boys Games développe quatre jeux sur les portables Game Boy[1].

En 2003, la maison mère décide de se séparer de sa division « jeu vidéo ». Le fondateur de Lost Boys, Michiel Mol, intègre alors l'entité à une autre société multimédia, « Media Republic », qui se voit renommé Guerrilla Games en juillet 2003. Désormais indépendant, Guerrilla retient l'attention de grands éditeurs et notamment de Sony Computer Entertainment Europe qui décide de produire Killzone. Le jeu devient un titre phare de l'année 2004 sur PlayStation 2. Leur production suivante, Shellshock: Nam '67, est éditée la même année chez Eidos.

La société noue ensuite une étroite collaboration avec SCEE et signe avec eux un contrat d'exclusivité. La relation abouti en décembre 2005 au rachat de la société par Sony qui l'intègre au sein de Sony Interactive Entertainment Worldwide Studios. Guerrilla développe Killzone: Liberation qui voit le jour en 2006 sur PlayStation Portable, Killzone 2 sur PlayStation 3 en 2009 et Killzone 3 (toujours sur PlayStation 3) en 2011.

En 2013, Guerrilla passe à la Playstation 4 et sort Killzone: Shadow Fall. Mais en 2016, le studio abandonne sa série de FPS fétiche, et annonce lors de l'E3 la création d'un action-RPG ambitieux dont le développement aura duré plusieurs années : Horizon Zero Dawn. Sorti en , le jeu est très bien accueilli par la critique et les joueurs et un DLC intitulé The Frozen Wilds sort en .

Jeux développés[modifier | modifier le code]

  • Lost Boys Games
Titre Année Plates-formes
Tiny Toon Adventures: Dizzy's Candy Quest 2001 Game Boy Color
Rhino Rumble 2002 Game Boy Color
Black Belt Challenge 2002 Game Boy Advance
Invader 2002 Game Boy Advance
  • Guerrilla Games
Titre Date de sortie Plates-formes
Shellshock: Nam '67 Windows, PlayStation 2, Xbox
Killzone 1er décembre 2004 PlayStation 2
Killzone: Liberation PlayStation Portable
Killzone 2 PlayStation 3
Killzone 3 PlayStation 3
Killzone Mercenary PlayStation Vita
Killzone: Shadow Fall PlayStation 4
Horizon Zero Dawn 1er mars 2017 PlayStation 4

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Logan, « Guerrilla Games (Killzone, Horizon : Zero Dawn) : Véritable moteur de Playstation », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 12 décembre 2019)