Guerres maories

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les guerres Māori (New Zealand Land Wars ou Maori Wars en anglais) sont une série de conflits militaires entre les forces coloniales britanniques et les Maoris entre 1845 et 1872. La cause principale de ces guerres était la vente de terres maories aux colons britanniques.

Le traité de Waitangi, signé en 1840, garantissait que les iwi (tribus) Māori devaient avoir l'entière possession de leurs terres, forêts, zones de pêche et autres taonga (trésors). Certaines des ventes de terres conclues au début de la colonisation avaient eu des bases douteuses, et les parties en causes avaient parfois conclu ces ventes avant la signature du traité.

Pour empêcher que des telles situations se reproduisent, les autorités coloniales britanniques nouvellement constituées décrétèrent que les Māori pourraient vendre leurs terres uniquement à la couronne Britannique. Toutefois, de nombreux colons n'apprécièrent pas que les Māori possèdent leurs terres en commun et que la permission pour les colons de s'y installer n'implique pas toujours que ces terres leur soient vendues. Sous la pression des colons, le gouvernement colonial se mit peu à peu à ignorer les promesses faites par le Traité et permit que les colons s'installent dans les zones dont l'identité des propriétaires était incertaine. Les Māori commencèrent alors à résister à cette occupation de leurs terres, ce qui entraîna les « guerres néo-zélandaises ».

Conflits[modifier | modifier le code]

Le premier conflit des guerres néo-zélandaises était le massacre de Wairau, qui eut lieu en 1843 dans la partie nord de l'île du Sud. Il s'agissait d'un incident isolé causé par les colons de Nelson qui essayaient de confisquer des terres appartenant à un chef de Rangatira. Cette tentative mal organisée entraîna la mort de 22 d'entre eux.

Hone Heke abat le drapeau à Kororareka. Peinture d'Arthur David McCormick.

La guerre de Flagstaff (aussi appelée « la rébellion de Hone Heke ») se déroula elle dans l'extrême nord de la Nouvelle-Zélande, aux alentours de la Bay of Islands, entre le 11 mars 1845 et le 11 janvier 1846. L'origine de cette guerre était le mana (prestige d'une iwi) et les devoirs coutumiers. Il s'agissait en réalité d'une guerre entre des chefs Māori rivaux, les Britanniques se battant d'un côté pour le prestige de l'Empire britannique. Le nombre de victimes causées par cette guerre est estimé à 176 au maximum.

Cette guerre fut quasiment immédiatement suivie par la campagne de la vallée de Hutt, de mars à août 1846, puis par la campagne de Wanganui, d'avril à juillet 1847, qui eurent lieu dans le sud-ouest de l'île du Nord. L'origine de ces deux conflits était l'empiètement des colons sur les terres des Māori.

Références[modifier | modifier le code]

  • Cet article est issu de la traduction de l'article original (en anglais)
  • Michael Barthorp (1979). To Face the Daring Māori. Hodder and Stoughton.
  • James Belich (1988). The New Zealand Wars. Penguin.
  • James Belich (1996) Making Peoples. Penguin.
  • Judith Binney (1995). Redemption Songs: A Life of Te Kooti Arikirangi Te Turuki. Auckland: Auckland University Press.
  • T.L. Buick (1976). Old Marlborough. Christchurch: Capper Press. (Originally published in 1900)
  • Cowan, J., & Hasselberg, P. D. (1983) The New Zealand Wars. New Zealand Government Printer. (Originally published 1922) Online: Volume 1 1845-64, Volume 2 1864-72
  • Hobbins, Peter (2004). Maori and Pakeha: British Colonial wars in New Zealand (Part 1). Paper on the Victorian Military Society website. (Part 2 not yet published)
  • Jack Lee (1983). I have named it the Bay of Islands. Hodder and Stoughton.
  • Jack Lee (1987). Hokianga. Hodder and Stoughton.
  • Frederick Edward Maning (1862). A History of the War in the North of New Zealand against the Chief Heke. (A near-contemporaneous account, although written primarily with an aim to entertain rather than with an eye to historical accuracy)
  • Maxwell, Peter (2000). Frontier, the Battle for the North Island of New Zealand. Celebrity Books.
  • Pugsley, Chris (1998). Manufacturing a War: Grey, Cameron and the Waikato Campaign of 1863-4. Paper by noted NZ military historian on the New Zealand Society of Genealogists website
  • Simpson, Tony (1979). Te Riri Pākehā. Hodder and Stoughton.
  • Keith Sinclair (ed.) (1996). The Oxford Illustrated History of New Zealand (2nd ed.) Wellington: Oxford University Press.
  • Michael King (2003). The Penguin History of New Zealand. Penguin.
  • Stowers, Richard (1996). Forest Rangers. Richard Stowers.
  • Vaggioli, Dom Felici (2000). History of New Zealand and its inhabitants, Translated by J. Crockett. Dunedin: University of Otago Press. (Original Italian publication, 1896).
  • Walker, Ranginui (2004) Ka whawhai tonu matou: Struggle without end Penguin.
  • « The people of Many Peaks: The Māori Biographies » (1990). From The Dictionary of New Zealand Biography, Vol. 1, 1769-1869. Bridget Williams Books and Department of Internal Affairs.

Articles connexes[modifier | modifier le code]