Guerre de Succession inca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guerre de Succession inca
Description de cette image, également commentée ci-après
Atahualpa.
Informations générales
Date 1529-1532
Lieu Actuels Pérou et Équateur
Casus belli Crise de succession impériale à la suite du décès du Sapa Inca et du prince héritier
Issue Victoire des partisans d'Atahualpa
Belligérants
QuiteñosCusqueños
Commandants
Atahualpa
Chalcuchimac
Quizquiz
Rumiñahui
Ucumari
Tomay Rima †
Huascar
Atoc †
Topa Atao
Huanca Auqui
Tito Atauchi
Uampa Yupanqui
Forces en présence
De 30 000 à 95 000 soldats30 000 soldats
20 000 cañaris
10 000 chachapoyas

Atahualpa

La guerre de Succession inca eut lieu de 1529 à 1532 suite à la mort de Huayna Capac. La cause en fut les différents entre les deux frères, Huascar et Atahualpa. Huascar initia le conflit car il se voyait comme l'héritier en droit. Atahualpa fut vainqueur mais le conflit causa la chute de l'empire inca, ruiné par la guerre, car le nouvel Inca fut rapidement capturé par les Espagnols.

Contexte[modifier | modifier le code]

Entre 1524 et 1526, les Espagnols de Pizarro explorèrent une partie de l'Amérique du Sud. Au cours de leur voyage, ils véhiculèrent des maladies nouvelles pour la région comme la variole. Lorsque l'Inca, Huayna Capac, se dirigea vers le nord pour enquêter sur les nouveaux arrivants, il contracta la maladie et mourut. Son fils ainé et héritier, Ninan Cuyochi, décéda lui aussi peu après laissant la succession incertaine. Plusieurs règles venaient la préciser.

Deux prétendants se disputaient le trône, Huascar et Atahualpa, nés de mères différentes. Huascar, dont la mère était née dans la famille inca, était considéré comme un pur inca alors qu'Atahualpa, né d'une mère issue d'une famille royale farouche adversaire des Incas, était considéré comme un bâtard. Une transition difficile s'établit. Huascar devint Inca mais Atahualpa possédait un fief important dans le nord (environ un dixième du territoire et un cinquième de la population). Dans ce fief, la noblesse, hostile à Huascar, le couronna Inca. Huascar était ulcéré de voir Atahualpa, de 10 ans son ainé, être considéré comme un possible égal. De plus, Atahualpa, avait gagné le soutien de plusieurs des généraux expérimentés de son père comme Quizquiz, Chalcuchimac et Rumiñahui.

En 1529, Huascar reçut une délégation envoyée par Atahualpa pour lui prêter l'allégeance. L'absence de son rival a, semble-t-il, provoqué sa colère et l'exécution de plusieurs membres de la délégation. Le reste fut renvoyé habillé en femmes. Atahualpa décida alors de déclarer la guerre à son frère et débuta une campagne dans le nord.

La guerre[modifier | modifier le code]

Le début de la guerre[modifier | modifier le code]

En 1529, Atahualpa est capturé dans des circonstances troubles (les fidèles de Huascar disent à l'issue d'une bataille tandis que ceux d'Atahualpa parlent d'une capture alors qu'Atahualpa était sans escorte). Il s'échappe, libérés par ses partisans, et gagne sa capitale, Quito, où il réorganise son armée. Il mène alors une campagne dans le nord où il s'empare des villes de Piura, Tumba et de l'île stratégique de Puna. Cette campagne lui offrit des alliés même si les atrocités commises par son armée provoquèrent un exode vers le sud qui renforça les provinces loyales à Huascar.

Première offensive de Huascar[modifier | modifier le code]

Huascar

En 1530, sous la direction du général Atoc, son propre frère, Huascar envoya une armée avec l'ordre de prendre Tumebamba puis de marcher sur Quito. Atahulapa réunit ses quatre généraux pour surveiller l'armée adverse. Celle-ci, après quelques succès initiaux, fut sévèrement défaite à Ambato et ses chefs exécutés. Les hommes d'Atahualpa commencèrent alors à marcher vers le sud.

Seconde offensive de Huascar[modifier | modifier le code]

L'armée d'Atahualpa remporta divers succès. Huascar réagit en 1531 en envoyant une nouvelle armée sous la direction d'un autre de ses frères, le général Huanca Auqui, et de plusieurs nobles. Ils furent battus à Tumebamba, principale ville du nord, et Mullituro. Atahualpa s'allia alors avec le peuple des Bracamoros qui ravitaillait l'armée de Huascar. Ensemble, ils remportèrent la bataille de Cusibamba qui leur ouvrit la route de Cajamarca. Atahualpa s'y établit laissant ses généraux finir la campagne au sud.

Offensive vers le sud[modifier | modifier le code]

Plusieurs batailles permirent à l'armée d'Atahualpa de marcher vers la capitale Cuzco. Celle de Cocha-Huailla permit de détruire les restes de l'armée de Huanca Auqui. Après la bataille de Pumpu, la sanglante bataille de Hatun Xaura, en fin de campagne, permit aux fidèles d'Atahualpa de conquérir la forteresse de Xaura privant les soldats de Cuzco d'une solide position défensive. La bataille de Vilcas leur permit finalement de s'installer dans le centre de l'actuel Pérou.

Offensive finale d'Atahualpa[modifier | modifier le code]

En 1532, les forces venues du nord s'approchent de Cuzco quand Huascar décida de prendre le commandement de son armée démoralisée en personne. Il laissa un corps en garnison à Cuzco, en envoya un autre à Cotabambas (général Uampa Yupanqui) et dirigea le dernier (général Huanca Auqui) vers l'armée d'Atahualpa.

Dans un premier temps, la situation s'améliore pour le parti de Huascar. Uampa Yupanqui écrase les forces du général Tomay Rima à Tahuara. De plus, Huascar remporte peu après une brillante victoire sur le fleuve Cotabambas face à Atahualpa. Cependant, il attend le lendemain avant d'autoriser la poursuite et les forces alors envoyées sont prises en embuscade et battues. Huascar essaya de battre en retraite mais il fut rattrapé à Quipaipan et capturé.

Peu après, la dernière armée d'importante du parti de Huascar fut battu à Guancapampa et le général Auqui fut exécuté.

Fin de la guerre et arrivée des Espagnols[modifier | modifier le code]

Vainqueur, Atahualpa se rendit à Cajamarca pour voir les nouveaux arrivants dans l'empire. Les hommes de Pizarro le capturent. Une importante rançon en or et argent est fixée pour la libération du roi inca qui peut cependant toujours diriger son pays depuis sa prison.

Quand Atahualpa entend que Pizarro veut faire venir Huascar à Cajamarca pour déterminer lequel est digne de devenir Inca, il fait exécuter son frère mettant fin à la guerre. Son règne sera cependant court car les Espagnols utiliseront ce prétexte pour l'exécuter à son tour. Ils nommeront Tupac Hualpa comme Inca.

Notes et références[modifier | modifier le code]