Guerre Grande Colombie-Pérou (1828-1829)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guerre Grande Colombie-Pérou
Description de cette image, également commentée ci-après
Territoire du conflit.
Informations générales
Date -
Lieu Grande Colombie et Pérou
Issue

Victoire navale du Pérou[1]
Signature du traité Larrea-Gual. Campagne terrestre peu concluante et sans résultats décisifs[2],[3]

Dissolution de la Grande Colombie[4]
Belligérants
Flag of the Gran Colombia.svg Grande ColombieFlag of Peru (1825–1950).svg Pérou
Commandants
Simón Bolívar
Antonio José de Sucre
Juan José Flores
José de La Mar
Agustín Gamarra
Martín Jorge Guisse

Batailles

La guerre grancolombo-péruvienne (1828 - 1829) est un conflit armé qui a opposé la Grande Colombie, formée par les pays actuels de Colombie, du Venezuela, du Panama et de l'Équateur, à la République du Pérou. L'origine de ce différend se trouve dans la tension qui s'est manifestée entre les gouvernements des deux pays, peu consolidés dans leur indépendance respective : le gouvernement libéral du Pérou et le gouvernement conservateur de la Colombie, représenté par Simon Bolivar. Le Pérou, après s'être libéré du régime bolivarien ou de vie, a aidé la Bolivie à se libérer de ce même régime, en envahissant le territoire bolivien, ce qui a rendu Bolivar furieux.

À cela s'ajoute un conflit frontalier : la Grande Colombie revendique la domination des provinces de Tumbes (département), Jaén et Maynas (ces deux dernières théoriquement par la loi de division territoriale de la République de Colombie), toutes provinces que le Pérou considère comme faisant partie de son territoire, suivant le principe d'autodétermination des peuples, fondamentalement. Le Pérou, pour sa part, revendique la province de Guayaquil à la Grande Colombie en échange de la cession du territoire de Jaén[5]. La guerre se divise en deux campagnes, la maritime et la terrestre. La campagne maritime est favorable au Pérou, qui occupe le port de Guayaquil, tandis que la campagne terrestre n'est pas concluante, la rencontre la plus pertinente étant la bataille de Portete de Tarqui. La guerre se termine par la signature du traité Larrea-Gual ou traité de Guayaquil, qui maintient la situation territoriale antérieure au déclenchement de la guerre, en conservant comme base de référence l'ancienne frontière vice-royale pour une délimitation ultérieure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « La Guerra con la Gran Colombia (1828-1829) » (consulté le )
  2. "Basadre Grohman Jorge (1937) Historia de la República del Perú; Biblioteca Nacional tome 1
  3. Raúl Porras Barrenechea (1926)>Historia de los Límites del Perú ; Librería Francesa Científica y Casa Editorial E. Rosay
  4. (es) « Guerra Gran Colombo-Peruana » (consulté le )
  5. (es) José Carlos Martín, « El alegato del Perú en España en 1889 », Boletín del Instituto Riva-Agüero, Pontificia Universidad Católica del Perú, no 12,‎ , p. 257-282 (lire en ligne, consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]