Aller au contenu

Guerre à la guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En philosophie politique et en relations internationales, notamment en irénologie, le concept de guerre à la guerre désigne la réification des conflits armés.

Origine[modifier | modifier le code]

Si un ouvrage d'Edmond Potonié-Pierre de 1877 discute déjà la notion de réification des conflits sous le titre La Guerre à la guerre[1], dans son acception moderne, le terme est inventé en 1906 par William James dans son essai The Moral Equivalent of War [L'équivalent moral de la guerre]. Il a été utilisé par les mouvements pacifistes et antiguerre au XXe siècle[2], notamment dans sa version allemande de Kriege dem Kriege, d'après le pamphlet éponyme en deux volumes d'Ernst Friedrich de 1925[3], qui fut largement traduit dans toute l'Europe. Plus tôt, face à la Grande Guerre, le slogan de « guerre à la guerre » était employé par le mouvement ouvrier français.

Évolution au XXe siècle[modifier | modifier le code]

Sur le monument aux morts de Gy-l'Évêque : Guerre à la guerre.

Bien que le terme et le concept même (en tant que réification des conflits) de guerre à la guerre fasse l'objet d'une plaidoirie anti-militariste en 1916[4] et d'une campagne d'affichage de l'Association de la paix par le droit à Paris à la veille de la Grande Guerre[5], le concept sera également développé par l'Armée française, le général Alexandre Percin lui consacrant une étude complète qui envisage, pour la première fois, quelques-uns de ses points doctrinaires et opérationnels : « Guerre à la Guerre »[6]. Parfois employé par certaines tendances de l'internationale socialiste, comme dans le discours de 1923 du syndicaliste Edo Fimmen au congrès international pour la paix de la Haye (1922)[7], politiquement, le concept demeure neutre au XXe siècle, étant aussi bien revendiqué par la Démocratie chrétienne, que par Gérard Marier et Jean Godin, abordant la question du désarmement nucléaire, au lendemain de la crise des missiles de Cuba, du point de vue de la guerre à la guerre[8]

Jean Jaurès[modifier | modifier le code]

Jean Jaurès utilisa le concept de « guerre à la guerre » dans ses plaidoyers pacifistes [9],[10] ce qui influencera notamment Jean Guéhenno[11]

Discussion contemporaine[modifier | modifier le code]

Unesco[modifier | modifier le code]

Jean-Jacques Lebel en 2008.
Allen Ginsberg, 1979

L'UNESCO, dont la constitution[12] déclare que « les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix », décrivant ainsi une conception avant tout mémétique de la guerre, a constitué en 1982 une communication collective de poésie intitulé War on war; poets of the world at Unesco à laquelle participent notamment Jean-Jacques Lebel et Allen Ginsberg[13].

La question « comment faire la guerre à la guerre » s'y trouve clairement posée au Symposium international sur les Questions de Sécurité Globale de 1996[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Edmond Potonié-Pierre, La Guerre à la guerre, 1877
  2. Francis Ludwig Carsten War against war: British and German radical movements in the First World War, University of California Press 1982
  3. Ernst Friederich, Kriege dem Kriege! 2 vol Freie Jugend, 1925
  4. Jules Humbert-Droz Guerre à la guerre: à bas l'armée : plaidoirie complète devant le Tribunal militaire à Neuchâtel le 16 août 1916
  5. « Guerre à la Guerre ! », campagne par laquelle l'ADP de Paris rappelle les engagements prix à la convention de la Haye de 1907 exemplaire d'une affiche disponible à la bibliothèque municipale de Lyon
  6. Alexandre Percin, Guerre à la guerre Paris: Montaigne 1927
  7. Edo Fimmen, discours prononcé par Edo Fimmen au Congrès international pour la paix La Haye, du 10 au 15 décembre 1922Guerre à la guerre : la tâche du prolétariat organisé dans le mouvement pour la paix mondiale
  8. Gérard Marier, Jean Godin, Guerre à la guerre : le catholique devant la folie nucléaire, Paris, 1963
  9. Jean Jaurès La paix menacée (1903-1906) Volume 2 de Œuvres de Jean Jaurès, Max Bonnafois Rieder éd. 1931 p. 342
  10. Charles Rappoport, Daniel Lindenberg Jean Jaurès: l'homme, le penseur, le socialiste, Anthropos, 1984 p. 247
  11. Maurice Rieuneau Guerre et révolution dans le roman français de 1919 à 1939 Slatkine 1974 p. 253
  12. constitution de l'UNESCO, signée le 16 novembre 1945, en vigueur le 4 novembre 1946
  13. Lebel, Jean-Jacques; Adonis; Ai Qing; Breytenbach, Breyten; Cardenal, Ernesto; Cortez, Jayne; Faye, Jean-Pierre; Ginsberg, Allen; Tan'si, Sony Labou; Mello, Thiago de; Pritam, Amrita; Shiraishi, Kazuko; Voznesenski, Andrei War on war; poets of the world at Unesco
  14. [1]

Lectures supplémentaires[modifier | modifier le code]

  • (en) John Gittings, The Glorious Art of Peace, Oxford University Press, 2012
  • (en) Frederick Joseph Libby, War on War: campaign textbook", The National council for reduction of armaments, 1922
  • (en) R. Craig Nation, War on war: Lenin, the Zimmerwald Left, and the origins of communist internationalism, Duke University Press, 1989
  • (en) Isaac Lewin, War on War, Shengold Publishers, 1969

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]