Guayaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chasseur aché (ou guayaki)

Les Guayaki (littéralement les « rats féroces », en langue guarani, leur rivaux) sont un ensemble de tribus indiennes de l'Amérique du Sud, plus précisément du Paraguay oriental[1] qui habitent la forêt tropicale. Leur langue ressemble au guarani. Ils s'appellent eux-mêmes « Aché », c'est-à-dire « vraie personne » dans leur langue[2].

Religion[modifier | modifier le code]

Les Guayaki mangeaient leurs propres morts, en tribu pas en famille rapprochée, leur assurant ainsi une forme de sépulture humaine[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Clastres, « Ethnologie des indiens Guayaki. La vie sociale de la tribu », in L’Homme, 1967, vol. 7, n°4, p. 5-24
  • Pierre Clastres, Chronique des Indiens Guayaki : ce que savent les Aché, chasseurs nomades du Paraguay, Plon, Paris, coll. « Terre humaine », 1991 (cop. 1972), 311 p. + pl. (ISBN 2-259-01268-X)
  • (en) Kim Hill et A. Magdalena Hurtado, Ache life history : the ecology and demography of a foraging people, A. de Gruyter, New York, 1996, 561 p. (ISBN 0-202-02036-3)
  • Jean-Albert Vellard, Une civilisation du miel : les indiens Guayakis du Paraguay, Gallimard, Paris, 1954 (cop. 1939), 186 p. + pl.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chronique des Indiens Guayaki, Ce que savent les Aché, chasseurs nomades du Paraguay de Pierre Clastres, Collection Terre Humaine/poche Plon, 1972
  2. Laurence Graffin, Les Paraguayens, Editions Ateliers Henry Dougier, , 144 p.