Grugny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grugny
Grugny
Carte postale du village vers 1910.
(L Guiitey)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Intercommunalité Communauté de communes inter-Caux-Vexin
Maire
Mandat
Jacques Huby
2020-2026
Code postal 76690
Code commune 76331
Démographie
Gentilé Grunyais, Grunyaises
Population
municipale
1 011 hab. (2017 en augmentation de 10,49 % par rapport à 2012)
Densité 318 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 20″ nord, 1° 06′ 40″ est
Altitude Min. 108 m
Max. 170 m
Superficie 3,18 km2
Élections
Départementales Canton de Bois-Guillaume
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Grugny
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Grugny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grugny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grugny
Liens
Site web https://www.grugny.fr

Grugny est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Gruini vers 1050 et 1066[1], Gruenni au XIIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1866   Marchand    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mai 2020[2] Jean-Pierre Petit   Vice-président de la CCPNOR (2003 → 2016)
Vice-président de la CC Inter-Caux-Vexin (2017→ 2020)
mai 2020[3] En cours
(au 10 août 2020)
Jacques Huby    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2017, la commune comptait 1 011 habitants[Note 1], en augmentation de 10,49 % par rapport à 2012 (Seine-Maritime : +0,04 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
210192182229211222232235229
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
19418917683180175177199197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1881846579079821 1381 2041 1881 370
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 3331 5261 5001 4121 181972919920975
2017 - - - - - - - -
1 011--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Avoye a été construite au XIIIe siècle et au XVIIe siècle. Elle est restée très longtemps sous le patronage des comtes de Clères. Autrefois dédiée à la Sainte Trinité, l'église change de vocable à la suite d'un pèlerinage très suivi en l'honneur de sainte Avoye. Les fidèles sont conduits par la confrérie de la Charité de la Sainte-Trinité, fondée en 1499. Une statue du XVIe siècle, sainte Avoye, est représentée enfermée dans une tour crénelée. Au-dehors, la Vierge apporte à la captive du pain et de l'eau[8].

76382 76210 Lanquetot (CVS) 76383 76730 Lestanville 76384 76170 Lillebonne (CVS)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Valérie Cordier, « L'établissement départemental d'assistance de Grugny », Mémoires de la protection sociale en Normandie, no 2,‎ , p. 81-93 (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2017)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Adigard des Gautries - Les noms de lieux de la Seine-Maritime attestés entre 911 et 1066 (suite) [article] page 152.
  2. « Jean-Pierre Petit, maire de Grugny, ne fera pas de nouveau mandat : Maire depuis 2001, Jean-Pierre Petit a annoncé lors de ses vœux qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2020) « Après avoir remercié son conseil municipal, Jean-Pierre Petit, élu en 2001, a précisé qu’il ne se représentait pas pour un nouveau mandat ».
  3. « Municipales 2020. Jacques Huby s’assied dans le fauteuil de maire, à Grugny : Le conseil municipal s’est réuni le mardi 26 mai 2020. Jacques Huby a été élu maire », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2020) « Jacques Huby, candidat, a été élu maire avec 14 voix et un bulletin blanc ».
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. « Grugny », dans Le Patrimoine des communes de la Seine-Maritime, Charenton-le-Pont, Éditions Flohic, coll. « Le Patrimoine des communes de France », , 1389 p. (ISBN 2-84234-017-5)