Groupe sans gain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Groupe Sans Gain, janvier 2005.

Le Groupe sans gain est un groupe lorrain de musique folk.

Historique[modifier | modifier le code]

Le groupe a été créé en 1964, au tout début du « revival » du folklore musical en France et en Europe. Ses compositions sont originales, souvent inspirées de thèmes traditionnels, et interprétées avec un mélange d'instruments anciens et modernes.

Le nom du « Groupe sans gain » vient de sa structure en association à but non lucratif, les membres étant tous bénévoles et les gains permettant de payer les frais de fonctionnement[1].

Le Groupe Sans Gain a fêté son 50e anniversaire le vendredi 9 mai 2014 à l'Olympia[2].

Production musicale[modifier | modifier le code]

Le groupe joue principalement au cours de bals folks, enchaînant des types variés de danses traditionnelles françaises et étrangères. Le public qui s'y retrouve est surtout composé d'habitués, de toutes les tranches d'âges et en général connaissant quelques danses parmi les plus répandues. Le nombre des bals animés par le groupe a dépassé les 800 en 2005 et atteindra les 1000 en 2015.

Bien qu'ancré en Lorraine ou il anime de nombreux bals folk, Il participe également à de nombreux festivals partout en France et aussi à l'étranger (Canada, Belgique).

La plupart des morceaux sont destinés à être dansés et sont donc associés à un type de danse. Beaucoup sont d'origine celtiques comme le kost ar c'hoad, le cercle circassien, la scottish ou l'an-dro, mais certains sont aussi d'autres régions de France comme la bourrée ou le branle, et du monde avec le korobushka, les cercles israéliens et autres mazurkas.

Le groupe s'est produit avec d'autres artistes renommés : Tri Yann, Carlos Nunez, Sonerien Du, Gilles Servat, Soldat Louis, etc[3]. Il a influencé d'autres groupes folk, comme Élixir[4].

Musiciens[modifier | modifier le code]

Sous la direction du "PDG" (le père du groupe), Jean-Paul Milion, les musiciens se succèdent, notamment Italo Primus (guitare, banjo, chant), Daniel Gengenbach (accordéon, chant)[5]...

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Cire tes souliers (33 tours), épuisé
  • 1983 : La Chouillogougou (33 tours), épuisé
  • 1983 : La Valse de Fontenoy la Joute (45 tours), épuisé
  • 1984 : participation à Chanteurs et musiciens de Lorraine, 33 tours collectif, épuisé
  • 1985 : Le Mercenaire (33 tours/K7), épuisé
  • 1986 : Bal Folk (CD)
  • 1986 : Folk à plein pot (33t/K7 épuisés, CD réédité en 1999)
  • 1988 : En public (cassette), épuisé
  • 1989 : Belle méfie toi ! (33t épuisé, K7/CD)
  • 1992 : Embuscades (K7/CD)
  • 1998 : Les petits cochons (CD 3 titres), épuisé
  • 1998 : Convulsions (CD)
  • 1999 : La Compil de l’An 2000 (double CD), renommé Cire tes souliers en 2000, reprend des titres parmi les albums épuisés des débuts
  • 1999 : participation à 10 de Lorraine, CD collectif
  • 2001 : Folk Nuit Blanche (CD)
  • 2005 : 40 (CD) pour les quarante ans du groupe
  • 2006 : Folk à plein pot.... suite ! (CD) danses pour les enfants
  • 2009 : Rue Folk Dingue (CD)
  • 2014 : 50 Ans à L'Olympia (CD/DVD)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]