Groupe permanent de lutte contre l'illettrisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Groupe permanent de lutte contre l'illettrisme (GPLI) est un groupe interministériel, constitué en , chargé de mettre en œuvre une politique de lutte contre l'illettrisme[1].

« Son premier objectif a été de recenser tout ce qui était fait, tant dans le milieu associatif que dans les différentes administrations, en relation plus ou moins directe avec sa mission : mesures pour l'insertion des jeunes, formation de ruraux, de chômeurs, etc. », comme le précise Marie-France Hau-Rouchard[1].

Il fut notamment présidé par François Bayrou entre 1987[2] et 1993[3].

Il est remplacé en 2000 par l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marie-France Hau-Rouchard, « Le Groupe permanent de lutte contre l'illettrisme », sur bbf.enssib.fr, (consulté le 26 mai 2019)
  2. François Bayrou, « Une priorité nationale », Hommes & Migrations, vol. 1117, no 1,‎ , p. 14–19 (DOI 10.3406/homig.1988.1234, lire en ligne, consulté le 26 mai 2019)
  3. Christine Garin, « François Bayrou crée un observatoire de la lecture », lemonde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mai 2019)