Groupe Managem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Groupe Managem
logo de Groupe Managem

Création 1930
Dates clés 2000 : Introduction en bourse
Forme juridique Société anonyme
Action MASI:MNG
Siège social Casablanca
Drapeau du Maroc Maroc
Direction Imad Toumi
Activité Mine et Hydrométallurgie
Produits Métaux de base, Métaux précieux, Fluorine, Autres
Société mère Al Mada
Filiales Compagnie de Tifnout Tighanimine (CTT)
Société Métallurgique d'Imiter (SMI)
Akka Gold Mining
Compagnie Minière de Guemassa (CMG)
SAMINE
Compagnie Minière de Saghro
REMINEX
Techsub
MANATRADE
MANAGOLD
SAGAX
Effectif 5600 collaborateurs
Site web www.managemgroup.com

Capitalisation 950 million US$ (2015 )
Chiffre d’affaires en augmentation 437 millions US$ (2016)
+1,38%
Résultat net en augmentation 28,8 millions US$ (2016 )
+40,8%

Le Groupe Managem est un acteur marocain dans le secteur des mines et de l’hydrométallurgie. Il opère depuis plus de 85 ans dans l’extraction, la valorisation et la commercialisation des métaux de base, des métaux précieux, du cobalt et d’autres minerais, au Maroc et en Afrique.

Historique[modifier | modifier le code]

Après la découverte d’un gisement de Cobalt à Bou-Azzer en 1928, la première mine du groupe, dédiée à la production de concentré de cobalt, commence son activité en 1930.

En 1932, Managem diversifie ses activités à travers le développement des projets miniers de manganèse à Aoulouz. La même année, le groupe lance des travaux de prospection de fer à Tanguerfa. Dix ans plus tard, il lance l’exploitation du manganèse de Tiouine.

En 1949 la Société des Mines de Bouskour est créée dans le but d’exploiter un gisement de cuivre, situé dans la région de Ouarzazate. En 1954, Managem fait l’acquisition d’actions dans une société exploitant du plomb à Kasbat Tadla. Six ans plus tard, le groupe crée la société de Fluorine SAMINE.

En 1969, Managem crée la société SMI, et commence la valorisation des haldes argentières d’Imiter. Le groupe lance le développement du gisement de cuivre de Bleida en 1976.

Années 1980 : Structuration et modernisation de l’activité minière[modifier | modifier le code]

Afin de structurer et de moderniser son activité minière, Managem met en place des structures d’ingénierie, de sondages et de travaux souterrains, pour appuyer les activités opérationnelles du groupe. Dans la même période, l’activité R&D voit le jour et le projet de cuivre de la mine de Bleida, est entièrement conçu et réalisé.

Années 1990 : développement de projets d’envergure et intégration en aval dans la chaîne de valeur

Les années 1990 ont été marquées par le démarrage de la mine de Guemassa, la plus importante mine polymétallique au Maroc, avec un investissement de 1 milliard de DH.

Le groupe commence la production des cathodes de cobalt à haute pureté à partir de la valorisation hydrométallurgique des haldes et des concentrés de la mine de Bou-Azzer. Il fait l’acquisition de la Société Métallurgique d’Imiter.

Managem procède dans la même période au regroupement des participations minières au sein du Holding Managem.

Années 2000 : développement à l’international[modifier | modifier le code]

Managem développe plusieurs projets à l’international, notamment en Afrique (Guinée, Niger, Burkina Faso, Gabon, République Démocratique du Congo…).

Les années 2000 ont également été marquées par le démarrage de l’activité aurifère du groupe à Akka et par son introduction en bourse.

Années 2010 : accélération du développement du groupe[modifier | modifier le code]

En 2010, Managem procède à la signature d’une convention minière avec l’État gabonais, et crée la société Managem International For Mining Company Ltd, détenant le permis d’exploitation d’or au Soudan.

Lors du dernier semestre de l’année suivante, la production du site aurifère de Bakoudou au Gabon démarre.

En 2013, la production de cuivre à Jbel Laassal et d’argent dans le projet d’extension d’Imiter démarre. L’usine de production d’acide sulfurique à Guemassa est lancée.

En 2014, Managem commence la production de cuivre dans le projet Oumejrane.

Au Maroc[modifier | modifier le code]

Site Localisation Produit
Mine d’El Hammam     63 km au sud de Meknès  Fluorine CaF2 – Acid Grade    
Mine polymétalliques de Hajar 35 km au sud de Marrakech     Concentrés de Zinc, Oxyde de Zinc, Concentrés de Plomb et de Cuivre
Mine Draa Sfar 13 km au nord de Marrakech     Concentrés de Zinc, Oxyde de Zinc, Concentrés de Plomb et de Cuivre
Complexe hydrométallurgique de Guemassa 30 km au Sud de Marrakech     Cathodes de Cobalt à une pureté de 99,3 %, Oxyde de cobalt, Oxyde de Zinc, Sulfate de sodium.    
Mine d'Oumjrane 90 km de Zagora Cuivre
Mine de Bou-Azzer 120 km au Sud de Ouarzazate Cobalt
Mine d'Imiter 150 km à l'Est de Ouarzazate Anodes d'argent
Mine d'Akka 180 km au Sud-Ouest d'Agadir Concentrés de cuivre

A l'international[modifier | modifier le code]

Managem développe de nombreux projets dans 9 pays d’Afrique (Maroc, Gabon, République Démocratique du Congo, Soudan, Burkina Faso, Mali, Guinée, Côte d’Ivoire et Ethiopie). En 2016 et 2017, Managem a conclu un partenariat avec Avocet Mining PLC, portant sur le développement de la mine d’Or de « Tri-K[1] » en République de Guinée, et un autre avec l’opérateur Wanbao Mining[2], pour un projet de Cuivre en RDC.

Activités et chiffres-clés[modifier | modifier le code]

Managem Group est présent sur l’ensemble de la chaine de valeur de l’exploitation minière, de l’exploration, à la commercialisation en passant par l’ingénierie et la gestion de projet.

Produits[modifier | modifier le code]

    • Lingots d’argent
    • Lingots d’or
    • Concentré de cuivre
    • Concentré de zinc
    • Concentré de plomb
    • Cathode de cobalt
    • Fluorine
    • Oxyde de zinc
    • Trioxyde d'arsenic
    • Hydroxyde de nickel
    • Sulfate de cuivre
    • Sulfate de sodium
    • Acide sulfurique
    • Oxyde de Fer

Controverses[modifier | modifier le code]

Les habitants du village d'Imiter protestent depuis 2011 contre l'activité de la mine voisine, propriété de la Société nationale d'investissement et exploitée par la Société métallurgique d'Imiter, filiale de Managem. Ils mettent en cause une pollution aux métaux lourds, ainsi que la destruction du réseau d'approvisionnement en eau[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Managem signe un accord pour l'exploitation de l'or en Guinée », sur Medias24 - Site d'information (consulté le 25 octobre 2017)
  2. Sanae Taleb, « Managem annonce son alliance avec Wanbao Mining en RDC après la suspension », sur www.leseco.ma (consulté le 25 octobre 2017)
  3. (en) « A Moroccan village's long fight for water rights », sur www.aljazeera.com (consulté le 22 mars 2017)